Les Métallos demandent à la SAQ de consigner les bouteilles de vin

Par 12:00 AM - 12 juillet 2016
Temps de lecture :

Sept-Îles – Le Syndicat des Métallos a lancé samedi une campagne exigeant que la Société des alcools du Québec (SAQ) consigne les bouteilles de vin comme c’est le cas pour les bouteilles de bière. Selon le syndicat, 64% du verre que l’on met dans le bac de recyclage se retrouve au dépotoir.

Martin Bélanger

Les Métallos étaient présents devant une quinzaine de SAQ de la province samedi, dont celle de Sept-Îles, pour distribuer des dépliants aux clients de la société d’État. «Pourquoi consigner les bouteilles de vin? Ça permettrait aux gens de les emmener ici, et après, on pourrait les réutiliser», a expliqué le coordonnateurs du Syndicat des Métallos, Nicolas Lapierre.

Ce dernier explique que les différents types de verre ne doivent pas être mélangés lorsqu’ils arrivent en usine pour être fondus. «Contrairement à ce qu’on pense, on met ça au recyclage, mais le problème c’est que dans le transport, le verre casse, que ce soit le verre brun, le clair, le vert… Ce sont des verres de qualité différente qui se mélangent tous et sont inutilisables», mentionne M. Lapierre.

Selon les Métallos, 64% du verre jeté au bac de recyclage se retrouve ainsi au dépotoir. Cette situation fait en sorte que l’usine Owens Illinois, situé à Montréal et représenté par le syndicat, «peine à s’approvisionner en verre recyclé concassé, aussi appelé calcin».

En 2015, la SAQ avait fait réaliser une étude qui concluait que le système actuel est plus avantageux que la consignation, puisque 250 millions $ devraient être injectés en cinq ans pour gérer les bouteilles. Nicolas Lapierre répond que la consignation est présentement exigée au dépanneur et que 98% des bouteilles de bière sont recyclées. «La SAQ, comme c’est l’État, elle devrait donner l’exemple. Ça un coût, mais ne rien faire ça un coût aussi parce que ça met en péril des emplois», a-t-il affirmé.

 

 

Partager cet article