L’indiscipline coûte cher au Drakkar

Par Sandro Célant 12:00 AM - 02 octobre 2016
Temps de lecture :
????????????????????????????????????

Le vétéran Vincent Deslauriers a inscrit l’unique filet du Drakkar en première période.

Baie-Comeau – L’indiscipline du Drakkar lui a coûté cher, dimanche après-midi, quand il s’est incliné 3-1 face à l’Armada de Blainville devant 2 168 amateurs réunis au Centre d’excellence Sports Rousseau.

Sandro Célant

En quête d’un deuxième gain de suite sur la route, les Baie-Comois ont très bien amorcé la rencontre en ouvrant le pointage, en milieu de première période grâce au 1er filet de la saison du vétéran Vincent Deslauriers sur une échappée.

Le joueur de centre a bénéficié d’une autre occasion similaire au deuxième engagement, mais n’a pu déjouer à nouveau le vétéran gardien de but Samuel Montembeault.

Les visiteurs ont ensuite fait preuve d’indiscipline en écopant de deux infractions mineures sur la même séquence et procurer aux locaux un double avantage numérique en fin de période.

17 secondes

Les joueurs de Joël Bouchard ont vite capitalisé et ont frappé à la vitesse de l’éclair avec les buts d’Alexandre Alain et Jérémy Roy inscrits en seulement 17 secondes d’intervalle.

Le vent a tourné et les locaux ont poursuivi sur leur lancée en dominant toutes les facettes du jeu au dernier tiers face à des adversaires débordés plus souvent qu’à leur tour.

L’ailier Adam Morgans-Moisan a ensuite réussi le but d’assurance sur un jeu controversé alors que le gardien du Drakkar Antoine Samuel s’est fait projeter dans le fond de son filet sans qu’aucun des officiels en poste (Jonathan Alarie et Jonathan Trudel) ne stoppent la séquence.

«Nos deux punitions en deuxième période ont été le point tournant de ce match. Les gars avaient bien entrepris la partie et ont donné peu d’espace de manœuvre à l’adversaire, mais ont oublié les consignes en troisième période», a commenté l’entraîneur Martin Bernard, qui n’a pas trop voulu élaborer sur la séquence menant au troisième but des vainqueurs.

Le pilote du navire espère que ses matelots vont en tirer une leçon. «Avec un recul d’un seul but et 20 minutes à jouer, ce n’est pas normal de lancer seulement trois fois et les joueurs vont grandir dans tout cela. Il suffit maintenant de saisir le message et d’éviter de répéter les mêmes erreurs».

En vitesse

Les joueurs du Drakkar tenteront de se reprendre, lundi soir, alors qu’ils compléteront ce périple de trois matchs en quatre jours à l’étranger lors de leur escale à Drummondville afin d’y affronter les Voltigeurs.

 

 

Partager cet article