Reina Savoie-Jourdain quitte la politique

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 21 mars 2017
Temps de lecture :

La conseillère municipale Reina Savoie-Jourdain a pris par surprise bien des gens en annonçant son départ de la vie politique. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Reina Savoie-Jourdain quitte la vie politique après 11 ans. La conseillère du quartier Sainte-Amélie, à Baie-Comeau, a pris plusieurs personnes par surprise, lundi soir, en annonçant sa décision en pleine séance du conseil municipal. Son départ est effectif sur-le-champ.

 

Celle qui avait clairement indiqué son intention de succéder au maire Claude Martel lors des élections de novembre 2017 tourne la page sur la politique sans en dévoiler les raisons, du moins pour le moment. Elle s’est contentée de souligner avoir « un nouveau chemin à emprunter », tout en assurant les gens qu’il n’y a « rien de négatif » qui pointe à l’horizon.

La rumeur veut qu’elle pourrait succéder à Paul Joncas au poste de conseiller stratégique au développement à la Ville de Baie-Comeau. Si tel est le cas, l’annonce de sa nomination serait imminente.

Plusieurs dossiers

Comme conseillère municipale, Reina Savoie-Jourdain a œuvré à de nombreux dossiers et contribué à de belles réussites. Dans le bilan qu’elle a dressé publiquement, elle a rappelé que le sauvetage de l’église Sainte-Amélie, alors menacée de fermeture, a été son premier grand cheval de bataille.

La Baie-Comoise a aussi été associée à la relance du Jardin des glaciers aux côtés d’Yves Montigny, devenu son voisin de fauteuil à la table du conseil municipal en mai 2016.  Il y a eu aussi la corporation Croisières Baie-Comeau qui a retenu particulièrement son attention ces dernières années, tout comme la Société d’expansion de Baie-Comeau. « Là aussi, j’y ai mis mon grain de sel », a souligné celle qui présidait toujours ces deux organisations au moment d’abandonner la vie politique.

Depuis sa première élection au poste de conseillère, Reina Savoie-Jourdain a constamment répété sur diverses tribunes que le quartier Sainte-Amélie était le plus beau de la ville de Baie-Comeau et elle a poursuivi dans la même veine lundi soir.

Primes et dépenses

La conseillère démissionnaire a tenu à préciser que son départ subit n’aurait aucun impact sur les finances de la Ville. D’abord, il n’est pas question de prime de départ. « Je n’y suis pas éligible, car je quitte en cours de mandat et non pour une raison humanitaire », a-t-elle indiqué, rappelant qu’elle est heureusement en santé.

Par ailleurs, Reina Savoie-Jourdain renonce à son allocation de transition compte tenu, a-t-elle noté, du contexte de son départ. Finalement, comme des élections municipales générales se tiendront dans moins d’un an, aucune élection partielle n’est nécessaire pour combler le poste laissé vacant dans le quartier Sainte-Amélie.

Des hommages

En entrevue avec les médias après la séance du conseil municipal, le maire suppléant, Yves Montigny, a rappelé quelques grandes qualités de sa collègue avant de préciser qu’elle avait Baie-Comeau dans le cœur.

Pour sa part, le directeur général de la Ville, François Corriveau, l’a décrit comme une femme compétente et acharnée dans tous les domaines qui la passionnent. « C’est une femme allumée qui comprend les enjeux », a-t-il ajouté.

 

Partager cet article