Hydro-Québec rétablit le courant aux 15 700 clients touchés par la panne

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 10 mai 2017
Temps de lecture :

Le bris d’un transformateur au poste Manic a privé de courant 10 700 clients dans la Manicouagan, mercredi matin. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Le bris d’un transformateur au poste Manic, situé près de Manic-2, a privé de courant 10 700 clients d’Hydro-Québec, mercredi matin, en plus des 5 000 autres du réseau du Secteur-Est, appartenant à la Ville de Baie-Comeau.

La panne, qui a commencé à 7 h 37, a touché l’ensemble de la ville, les municipalités de Pointe-Lebel, Chute-aux-Outardes, Pointe-aux-Outardes, Ragueneau ainsi que la communauté de Pessamit.

Au départ, Hydro-Québec avait prévu le rétablissement de l’électricité  vers 10 h 45, mais les travaux de réparation auront été plus rapides. À 8 h 41, la situation revenait à la normale dans le Secteur-Ouest, la péninsule Manicouagan et Pessamit. À 9 h 17, c’était au tour des citoyens du Secteur-Est d’être réalimentés.

« Le rétablissement s’est fait en séquence pour éviter de surcharger le réseau », précise la porte-parole d’Hydro-Québec, Cathy Hamel. Selon elle, une panne de cette ampleur demeure quand même rare. Il faut dire que le poste Manic est une installation majeure qui alimente les postes de distribution Bégin, Laflèche et Outardes.

Groupes turbines-alternateurs

La panne a entrainé le déclenchement de mesures de protection entourant les groupes turbines-alternateurs aux centrales Manie-2 et McCormick, qui ont été stoppés du coup. La production d’énergie a été donc été interrompue.

» Par mesure de prévention et pour la bonne gestion du réservoir, on a dû déverser sur une période de 25 minutes « , poursuit Cathy Hamel. Un total de 300 mètres cubes d’eau a ainsi été libéré.

Dès que la panne a été réglée, les équipes en place ont remis en fonction les groupes turbines-alternateurs.

Impacts 

En début de matinée, la Commission scolaire de l’Estuaire a pris la décision de suspendre pour toute la journée les cours dans les écoles primaires et secondaires des municipalités touchées par la panne. Du côté du cégep de Baie-Comeau, les étudiants sont privés de cours pour l’avant-midi seulement.

La Ville de Baie-Comeau a émis un avis d’ébullition préventif pour tous ses clients du quartier Saint-Georges et de l’ensemble du Secteur-Ouest (Saint-Sacrement, Mgr-Bélanger, N.-A.-Labrie et Trudel). Les gens doivent faire bouillir l’eau une minute avant consommation.

Même si elle a été de courte durée finalement, la panne majeure a eu des conséquences dans la vie de plusieurs Manicois.

 

Partager cet article