i-Apprend-Tissage vient à la rescousse

Par Steeve Paradis 12:00 AM - 23 août 2017
Temps de lecture :
Marie-Chantal Tanguay a créé i-Apprend-Tissage, qui offre des services d’accompagnement aux parents d’enfants qui connaissent des difficultés d’apprentissage scolaire. Photo courtoisie

Marie-Chantal Tanguay a créé i-Apprend-Tissage, qui offre des services d’accompagnement aux parents d’enfants qui connaissent des difficultés d’apprentissage scolaire. Photo courtoisie

Pointe-aux-Outardes – Ce ne sont évidemment pas tous les enfants qui cadrent parfaitement dans le cadre scolaire. La chose est bien connue mais les manières d’y remédier, beaucoup moins. Voilà pourquoi Marie-Chantal Tanguay a créé i-Apprend-Tissage.

La jeune entreprise, établie à Pointe-aux-Outardes, propose des services personnalisés aux parents d’enfants qui connaissent des difficultés d’apprentissage de toutes sortes. Ce service, 100 % web, serait unique dans la francophonie, estime sa créatrice.

« Avec de multiples outils, on forme et accompagne les parents afin qu’ils puissent soutenir leur enfant dans ses apprentissages scolaires. Je peux même intervenir quotidiennement si c’est nécessaire », signale Mme Tanguay, orthopédagogue de formation qui a récemment quitté le réseau scolaire public pour lancer son projet.

« J’aide les enfants à être un peu plus heureux, à être un peu plus à l’aise à l’école et à apprendre à s’estimer même s’ils ont des difficultés d’apprentissage, enchaine-t-elle. Ce n’est pas tout le monde qui trouve à s’épanouir dans le cadre de l’école. Avec des approches alternatives qui sont efficaces à 99 %, je travaille aussi avec les enfants qui se considèrent poches, qui se sous-estiment. »

Gonflé à bloc

Pour bien préparer la nouvelle année scolaire et aussi mieux se faire connaître, i-Apprend-Tissage propose Gonflé à bloc pour la rentrée, un événement web qui s’adresse à tous les jeunes du primaire, difficultés d’apprentissage ou non.

L’activité, qui se déroule jusqu’au 26 aout, invite les familles à relever quotidiennement des défis mettant en compétition parents et enfants. « Pendant 10 jours, on prépare les enfants à se rebooster un peu, à se remettre dans le bain des apprentissages », fait valoir la spécialiste.

Et comme nul n’est prophète en son pays, Marie-Chantal Tanguay a pour l’instant peu de clients québécois.

« Étonnement, ma clientèle est davantage européenne que québécoise, lance-t-elle. C’est probablement parce qu’au Québec, le système scolaire est plus avancé que ceux de la France, de la Suisse ou du Maroc pour les enfants qui ont davantage de besoins d’accompagnement. En la matière, quand on se compare, on se console. »

Mieux se faire connaître de la clientèle québécoise est d’ailleurs un des objectifs d’i-Apprend-Tissage au cours de la prochaine année scolaire.

Partager cet article