François Garneau court pour la gloire à Bécancour

Par Sandro Célant 12:00 AM - 21 octobre 2017
Temps de lecture :
Une semaine avant le défi de Bécancour, Garneau avait couru le demi-marathon de Rimouski en compagnie de son ami Mathieu Bélanger (à gauche).

Une semaine avant le défi de Bécancour, Garneau avait couru le demi-marathon de Rimouski en compagnie de son ami Mathieu Bélanger (à gauche).

Baie-Comeau – Le Baie-Comois François Garneau a de nouveau remis cela sur la scène élite de la course à pied en s’appropriant les grands honneurs du récent Marathon des couleurs Promutuel de Bécancour.

L’athlète local a couronné sa saison compétitive avec éclat, le 8 octobre, quand il s’est faufilé au sommet du classement général des 180 participants, dont 126 aspirants masculins en lice au défi de 42,2 kilomètres.

Encore actif dans la catégorie des 30-39 ans, Garneau avait terminé troisième lors de cette même épreuve l’an dernier. Il avait franchi la distance en 2 heures, 55 minutes et 51 secondes, qui constituait une nouvelle marque personnelle par plus de trois minutes.

Le père de trois enfants a poursuivi ses bonnes habitudes et a, une fois de plus, diminué son temps en 2017 avec un chrono victorieux de 2 heures, 54 minutes et 9 secondes, soit une vitesse moyenne de 4 minutes et 7 secondes du kilomètre. Rien de moins.

Bonne gestion

L’enseignant en éducation physique à la polyvalente des Baies était fin prêt. « J’ai bien géré mes énergies et j’ai été constant pendant la majorité de l’épreuve. Les dix derniers kilomètres ont été plus durs, car le vent s’est levé et j’avais de bonnes rafales en pleine face. »

Ce facteur négatif n’a toutefois pas empêché le marchand de vitesse de maintenir sa cadence victorieuse. « J’ai pris les devants de la course au 18e kilomètre et ce jusqu’à la toute fin. Au final, je suis fier de mon nouveau record personnel et j’ai pris la première place plus comme un bonus », a avoué modestement le champion.

Une semaine plus tôt, François Garneau avait pris part au demi- marathon de Rimouski en compagnie d’un ami, Mathieu Bélanger (1:31:51), qui avait enregistré le meilleur temps local en terminant avec une seconde de mieux que son partenaire de course. Les deux alliés ont relevé cet autre défi avec brio.

Partager cet article