Un quatrième revers d’affilée

Par Sandro Célant 12:00 AM - 22 octobre 2017
Temps de lecture :
Première étoile du match, le vétéran Simon Chevrier (1b-1p) a été un pilier dans la conquête du Drakkar.

Malgré le revers de 5-2 face aux Tigres, le centre Gabriel Fortier (deux buts) a offert toute une performance aux 1865 amateurs présents au centre Henry-Leonard. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar a raté son retour à la maison, dimanche après-midi, quand il a été renversé par le pointage de 3-2 par les Voltigeurs de Drummondville subissant, du même coup, un quatrième revers d’affilée.

Les matelots du navire ont pourtant amorcé le match en force devant les1709 amateurs présents au centre Henry-Leonard. Jordan Martel (ses 8e et 9e de la saison) a donné les devants aux siens en première période avant de revenir à la charge avec seulement 46 secondes d’écoulées au deuxième engagement.

Malgré cette priorité de deux buts, les patineurs locaux ont repris leurs mauvaises habitudes et ont cafouillé de nouveau pour ainsi permettre aux visiteurs de revenir de l’arrière.

18 lancers

Malgré le recul, les Voltigeurs ont comblé l’écart avec un bombardement de 18 lancers contre six lors de la seconde période, mais le gardien de but Antoine Samuel a multiplié les prouesses en ne cédant qu’une seule fois.

Le grand numéro 35 a poursuivi son bon travail en troisième, mais quelques revirements en zone défensive ont de nouveau été très coûteux pour les membres de l’équipage.

Le vétéran Yvan Mongo a finalement couronné la remontée des siens avec le filet victorieux. « Le momentum peut changer souvent au cours d’un match de hockey et il faut savoir s’ajuster. Les gars ont disputé une très bonne première période, mais les choses se sont compliquées en deuxième », a reconnu le pilote Martin Bernard.

Même scénario

Ce genre de scénario se répète souvent depuis le début de la campagne. « Nous avons une jeune équipe avec de jeunes défenseurs et quand la tension monte, les prises de décision ne sont pas toujours les bonnes et nous allons continuer de travailler là-dessus. »

Meilleur pointeur de son club, le vétéran Jordan Martel a également reconnu cette autre baisse de régime. « Je ne sais pas trop ce qui se passe. Tout le monde se dit que les choses vont bien, puis il y a comme un semi-relâchement et le vent tourne. Il va falloir travailler fort et faire preuve de plus de constance », a avoué la deuxième étoile de la rencontre.

Partager cet article