Soirée de débats à la Chambre de commerce de Manicouagan

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 25 octobre 2017
Temps de lecture :

Les trois candidats à la préfecture de la MRC de Manicouagan ont croisé le fer mardi. On aperçoit Ginette Côté, Marcel Furlong et Paul Brisson.

Baie-Comeau – La soirée de débats organisée par la Chambre de commerce de Manicouagan, mardi, a été marquée par les échanges vigoureux entre Marcel Furlong  et Paul Brisson, deux adversaires dans la course à la préfecture de la MRC de Manicouagan.

Les deux hommes et la troisième candidate, Ginette Côté, ont croisé le fer devant un parterre d’une centaine de personnes. Ils sont entrés en scène après le premier débat opposant les deux aspirants à la mairie de la ville de Baie-Comeau, Yves Montigny et Yvon Boudreau.

Tous les candidats ont été invités à répondre à des questions selon divers thèmes, notamment le développement économique et les transports. Du côté de la préfecture, chacun a eu l’occasion de poser une question à l’adversaire de son choix. Le hasard a donné le premier droit de parole à M. Furlong, qui a du coup ouvert son jeu.

Avec un ton cinglant, il a questionné M. Brisson sur les raisons qui l’ont fait sortir de sa retraite  pour briguer les suffrages au poste de préfet. « On ne vous a pas vu (…), mais tout à coup vous avez la science infuse », a-t-il lancé. Le principal concerné a expliqué que ses anciennes fonctions dans le monde des médias ne lui permettaient pas de faire de la politique. Il en a rajouté en soulignant que ce qu’il a réalisé dans sa carrière d’homme d’affaires était plus important qu’un bureau d’évaluation « avec une secrétaire ».

Pour sa part, Mme Côté est restée au-dessus de la mêlée tout en démontrant qu’elle était au fait des dossiers.

Débat à la mairie

Du côté du débat à la mairie, l’intensité a été moins éclatante, bien que les deux candidats aient pu tout de même pu passer leur message. Une chose sûre, Yvon Boudreau a pris bien des gens par surprise en profitant d’un moment où il devait plutôt se présenter pour annoncer deux programmes de congés de taxes destinés aux gens d’affaires.

Plus de détails dans l’édition papier du journal Le Manic.

 

 

Partager cet article