La vaccination contre la grippe s’amorce

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 04 novembre 2017
Temps de lecture :
La vaccination demeure le meilleur moyen de prévenir la grippe.

La vaccination demeure le meilleur moyen de prévenir la grippe.

Baie-Comeau – La vaccination contre la grippe saisonnière s’amorcera le 7 novembre sur la Côte-Nord. Au total, 22 390 doses du vaccin seront disponibles. La direction de la santé publique insiste encore une fois sur le fait qu’il s’agit du meilleur moyen de prévention.

L’importance de se faire vacciner est décuplée pour les clientèles à risque, soit les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes âgées puisque dans leur cas, le risque de complications et d’hospitalisation est beaucoup plus élevé. Le vaccin leur est d’ailleurs administré gratuitement.

Il est également gratuit pour les enfants de 6 à 23 mois et les femmes enceintes qui en sont à leur second ou troisième trimestre de grossesse. Les travailleurs de la santé ainsi que l’entourage des personnes à risque peuvent aussi le recevoir sans frais. Par contre, il offert au cout de 20 $ aux personnes qui ne font pas partie d’un groupe cible.

Selon le Dr Richard Fachehoun, médecin spécialiste en santé publique et en médecine préventive sur la Côte-Nord, l’efficacité du vaccin antigrippal oscille généralement entre 40 % et 60 %. Ce sont autant de personnes vaccinées qui n’auront pas la grippe. « Pour les autres, ça va diminuer les symptômes », souligne-t-il.

L’efficacité du vaccin pour l’hiver 2017-2018 est inconnue. « Il est prématuré de prédire l’efficacité du vaccin par rapport à la souche du virus attendu cette année, car la saison grippale n’est pas commencée », précise le médecin.

Légère baisse

L’an dernier, 20 788 doses ont été administrées. Quelque 89 % des résidents en centres d’hébergement de soins de longue durée et 49 % des travailleurs de la santé ont été vaccinés. Du côté des autres clientèles à risque, le vaccin a aussi été administré à 410 enfants de 6 à 23 mois, à 10 872 personnes âgées de 60 ans et plus et à 2 615 personnes atteintes d’une maladie chronique.

« Il y a une légère baisse du nombre de personnes vaccinées par catégorie, mais il serait important de tenir compte de la baisse de la population totale de la région pour conclure », prévient le Dr Fachehoun.

Partager cet article