Intercar remet en place le second aller-retour quotidien entre Baie-Comeau et Québec

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 18 janvier 2018
Temps de lecture :
Intercar accepte de remettre en service un deuxième aller-retour quotidien entre Baie-Comeau et Québec, grâce à la contribution financière de cinq MRC et du ministère des Transports du Québec. Photo Le Manic

La Sûreté du Québec parle d’une légère embardée de l’autocar d’Intercar. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Après l’avoir aboli en juillet 2016, le transporteur Intercar réintroduira un deuxième aller-retour quotidien entre Baie-Comeau et Québec d’ici au 30 janvier, confirme Josianne Simoneau, directrice du développement des affaires.

On se souviendra que l’abandon d’un aller-retour sur deux sur ce trajet avait été motivé par un manque de rentabilité.

Le déficit de l’année précédente s’était situé à 100 000 $ en raison d’une baisse d’achalandage de 50 % en 10 ans.

Le partenariat financier des cinq MRC disséminées le long de la ligne Baie-Comeau-Québec et la subvention provenant du programme d’aide à l’amélioration des services de transport collectif du ministère des Transports du Québec (MTQ) permettent à Intercar de modifier son horaire à la demande du milieu, et ce, dans le cadre d’une entente de trois ans.

Les MRC de Manicouagan, de La Haute-Côte-Nord, de Charlevoix, de Charlevoix-Est et de la Côte-de-Beaupré acceptent de verser 37 250 $ la première année et 30 000 $ les deux années subséquentes. Cela représente le quart de l’investissement nécessaire au retour du deuxième aller-retour. Les trois quarts restants sont défrayés par le MTQ, dont le renouvellement du programme d’aide est d’ailleurs une condition à la participation des MRC.

Autres conditions
D’autres conditions avaient été exigées par le milieu. Ainsi, Intercar accepte de relocaliser le terminus de Portneuf-sur-Mer dans le village même après qu’il ait été déplacé sur la route 138. De plus, le transporteur remet en place un terminus à Longue-Rive.

Un comité régional de suivi de l’entente est également créé à la demande des MRC. Il leur permettra notamment d’échanger avec les gens d’Intercar sur différents enjeux autour de la rentabilité, la promotion ou la qualité du service. « Elles ont notre complète collaboration et notre transparence », assure Mme Simoneau.

La porte-parole a confiance que la clientèle sera au rendez-vous, en notamment en raison des offres tarifaires promotionnelles qui font désormais partie de la réalité d’Intercar et qui touchent différentes catégories de voyageurs. « On invite les gens à s’inscrire à notre infolettre pour voir les offres », conclut Josianne Simoneau, en parlant d’un vent de relance qui souffle sur le transporteur.

Partager cet article