Un premier weekend fructueux pour Cinoche

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 24 janvier 2018
Temps de lecture :

Le magnifique film « Pieds nus dans l’aube » a été le plus populaire des trois premières journées de projection à Cinoche. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Les cinéphiles se sont rués aux guichets du Ciné-Centre à l’occasion du premier weekend du Festival du film international de Baie-Comeau, Cinoche. Du 19 au 21 janvier, pas moins de 4 589 entrées ont été comptabilisées, alors qu’en 2017, 7 448 avaient été enregistrés au terme des 10 jours de projection.

Responsable des communications de Cinoche, Véronique Morency accueille ces résultats avec joie. « C’est très très bien », a-t-elle souligné, en rappelant que pour le comité organisateur, le succès de la première fin de semaine est de bon augure pour le reste de l’événement.

Fait à noter, il est impossible de comparer les données des trois premières journées de projection à celles de 2017 puisque aucun chiffre n’avait alors été divulgué.

Le film Pieds nus dans l’aube, du réalisateur Francis Leclerc, a été le plus populaire et de loin. Ce petit bijou qui raconte un pan de la vie de Félix Leclerc, en 1927 avant son départ pour le collège classique à Ottawa, a attiré 493 cinéphiles. Le magnifique film Tadoussac, dont le réalisateur, Martin Laroche, est le président d’honneur de Cinoche, suit avec 290 entrées. Au troisième rang, Et au pire on se mariera de Léa Pool a été vu par 281 personnes.

Image de glace

L’activité Image de glace a été très courue samedi soir. Le site était plein à craquer, selon Mme Morency.

Cependant, une fois la projection terminée, les gens ont quitté en grand nombre, malgré le bal de neige qui suivait sur le même site. La réponse du public à ce nouvel événement a été quelque peu décevante. La participation des gens n’a pas été à la hauteur des aspirations des organisateurs.

Par contre, ce qui réjouit le comité, c’est bien le nombre élevé d’étudiants du primaire et du secondaire qui viennent en groupe visionner un film. « Au niveau des activités scolaires, c’est du jamais-vu. On est super content, car c’est notre relève », conclut la responsable des communications.Un

Partager cet article