Martine Salomon doit se retirer du conseil municipal, selon le député Ouellet

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 02 février 2018
Temps de lecture :

Martin Ouellet souhaite que Martine Salomon, une conseillère municipale accusée de harcèlement criminel , se retire temporairement du conseil municipal de la ville de Baie-Comeau. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Le député Martin Ouellet considère que la conseillère municipale de la ville de Baie-Comeau accusée de harcèlement criminel, Martine Salomon, devrait se retirer de son poste le temps que la justice fasse son travail.

Élue le 5 novembre 2017, la représentante du quartier Saint-Georges à la table du conseil et directrice générale de la Corporation de développement touristique de la Péninsule fait l’objet d’une accusation criminelle depuis le 22 janvier. Elle a plaidé non coupable. Les gestes qui lui sont reprochés se seraient produits le 9 novembre lors d’une rencontre d’intervenants du monde touristique à Saint-Michel-des-Saints.

Après avoir grandement contribué à la modification de la Loi sur les référendums et les élections dans les municipalités afin qu’un élu reconnu coupable soit déclaré inapte à siéger, notamment dans la foulée du dossier de l’ex-maire de Baie-Trinité, Denis Lejeune, le député de René-Lévesque dit souhaiter que Mme Salomon prenne une pause.

Le député insiste sur le fait qu’il ne cherche aucunement à condamner l’accusée qui, rappelle-t-il, a doit à un procès juste et équitable. Cependant, jusqu’à ce que justice soit rendue, elle devrait se retirer elle-même du conseil municipal considérant, dit-il, la gravité de l’accusation dont elle fait l’objet.

« Les élus doivent montrer patte blanche. On doit s’assurer que nos élus aient un comportement irréprochable », martèle-t-il, tout en soulignant que des dispositions dans la loi encadrant le monde municipal permettent de suspendre temporairement les élus.

M. Ouellet se questionne d’ailleurs sur la vision de la situation par les autres membres du conseil municipal.

Rappelons que le jour même de sa mise en accusation formelle, Mme Salomon a choisi de ne pas participer à la séance publique du conseil municipal tenue en soirée.

Fait à noter, la principale concernée devrait normalement être présentement à l’extérieur du pays. Elle s’apprête à participer, comme bénévole, aux Jeux olympiques de Pyeongchang en Corée du Sud.

D’autres détails à venir.

Partager cet article