Racquetball – Samuel Murray se montre intraitable à Kitchener

Par Sandro Célant 12:00 AM - 16 février 2018
Temps de lecture :
Le Baie-Comois Samuel Murray y est allé d’une autre performance sans bavure lors de la deuxième épreuve de sélection de l’équipe nationale de racquetball disputée à Kitchener. Photo courtoisie

Le Baie-Comois Samuel Murray y est allé d’une autre performance sans bavure lors de la deuxième épreuve de sélection de l’équipe nationale de racquetball disputée à Kitchener. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le Baie-Comois Samuel Murray a, une fois de plus, confirmé sa puissance sur la scène canadienne du racquetball lors de la deuxième épreuve de sélection de l’équipe nationale présentée à Kitchener.

Victorieux lors de l’étape inaugurale tenue en Colombie-Britannique en novembre dernier, Murray s’est de nouveau montré intraitable avec une autre prestation sans bavure sur les terrains ontariens.

Semé comme la troisième tête de série, l’athlète local a disputé quatre parties après avoir bénéficié d’un laissez-passer au premier tour. Il n’a rien voulu savoir avec une fiche parfaite de 8-0.

Après avoir doublé Joshua Keil de Saskatoon 15-7 et 15-4 au second tour, Samuel a ensuite disposé de son coéquipier montréalais Nicolas Bosquet en deux manches consécutives de 15-5 et 15-6.

Autres étapes

Confronté à la deuxième tête de série, l’Albertain Coby Isaawa en demi-finale, l’éventuel vainqueur s’est montré encore plus expéditif avec des victoires écrasantes de 15-2 et 15-5.

Tim Landeryou de Calgary (semé quatrième favori) a bien tenté de freiner l’élan du Nord-Côtier au match ultime, mais sans succès. Après avoir gagné le set initial 15-13, le meilleur joueur du tournoi a ouvert la machine au jeu suivant pour confirmer son triomphe avec un gain facile de 15-3.

De plus en plus actif sur le circuit professionnel du International Racquetball Tour, Samuel Murray prend de plus en plus d’expérience et devient extrêmement dur à battre sur la scène canadienne.

Morissette

Du côté féminin, Michèle Morissette (semée quatrième tête de série) a compilé le même classement au bilan officiel.

Après avoir perdu sa demi-finale face à la favorite Jennifer Saunders, la Baie-Comoise a perdu le match pour la médaille de bronze, 15-6 et 16-14, devant l’Albertaine Christine Richardson.

Partager cet article