Défi Pontpop à Montréal – Deux équipes de l’école secondaire Serge-Bouchard remportent des mentions

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 17 mars 2018
Temps de lecture :
L’équipe composée de Florence D’Astous, Émilie-Jade Loubert, Marc-Antoine Maltais, Yannick Lapointe et Charles Joncas-Roy a mis la main sur la mention architecture. Photo courtoisie

L’équipe composée de Florence D’Astous, Émilie-Jade Loubert, Marc-Antoine Maltais, Yannick Lapointe et Charles Joncas-Roy a mis la main sur la mention architecture. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Deux des trois équipes de l’école secondaire Serge-Bouchard (ÉSSB) qui ont pris part à la 16e édition de Pontpop, une compétition étudiante de construction de ponts en bâtons de bois tenue à Montréal, ont raflé des mentions pour leurs créations respectives, l’une pour son architecture et l’autre pour son originalité.

Pontpop est organisée par l’École de technologie supérieure et le Réseau Technoscience. Le défi 2018 a été disputé le 23 février. L’ÉSSB en était à sa toute première participation à l’événement.

L’équipe formée de Florence D’Astous, Émilie-Jade Loubert, Marc-Antoine Maltais, Yannick Lapointe et Charles Joncas-Roy a mis la main sur la mention architecture, associée à une bourse de 500 $.

Pour sa part, l’équipe qui réunissait Samuel Ouellet, Noémie Desjardins, Vincent Desjardins, Léa Roussel et Gabriel Girard-Lachance a appris quelques jours après l’événement qu’elle remportait la mention originalité à la suite de la disqualification de la formation sacrée gagnante au départ. Puisqu’ils avaient pris le deuxième rang à la suite de la délibération du jury, les jeunes de l’ÉSSB ont reçu la mention et une bourse de 500 $.

Des heures de labeur

Au total, trois équipes de finissants de l’école secondaire, représentant 14 participants, ont investi plus de 50 heures dans leur conception respective. Douze étudiants ont pu se rendre à la compétition à Montréal. Sur place, ils ont dû fabriquer un pont résistant et esthétique en utilisant comme seuls matériaux des bâtons de Popsicle, des cure-dents en bois, de la colle blanche et de la soie dentaire.

L’ÉSSB était le seul établissement d’enseignement secondaire de l’extérieur de la grande région de Montréal à déléguer des représentants à la compétition Pontpop. Des étudiants du cégep de Baie-Comeau étaient aussi sur place pour concourir dans la catégorie collégiale.

C’est d’ailleurs à l’invitation d’un enseignant en techniques de génie civil, Jean Gagnon, que des jeunes de cinquième secondaire ont embarqué dans l’aventure de Pontpop, sous la supervision de l’enseignant Éric Thibeault.

Fait à noter, les créations de chacune des trois équipes sont en montre actuellement dans le secteur de l’administration de l’école. Elles seront aussi exposées lors de la finale régionale d’Expo-sciences, qui se tiendra sur place du 23 au 25 mars.

Partager cet article