Centre de données : Baie-Comeau attend la réponse d’Hydro-Québec cette semaine

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 20 mars 2018
Temps de lecture :

Le maire Yves Montigny et le directeur général François Corriveau sont impatients d’obtenir la réponse d’Hydro-Québec. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Hydro-Québec doit faire connaitre, cette semaine, sa réponse à la demande de la Ville de Baie-Comeau d’augmenter sa puissance souscrite de 15 mégawatts (MW) afin d’alimenter un centre de données qui pourrait s’installer sur la rue William-Dobell et lui procurer des revenus additionnels d’au moins 1,3 M$ annuellement.

Le poste Bégin, qui redistribue l’énergie d’Hydro-Québec dans le secteur Marquette, possède déjà la disponibilité nécessaire de 15 mégawatts, mais doit tout de même obtenir l’aval de la société d’État pour la libérer, d’une certaine façon.

La semaine dernière, les autorités municipales ont défendu leur position auprès des gens d’Hydro-Québec. « Présentement, Hydro-Québec est en train de faire l’analyse de la capacité du réseau pour le poste Bégin pour s’assurer que ça ne va pas déstabiliser l’ensemble de notre capacité à offrir le service aussi à la population du secteur Marquette. Ils nous ont garanti, la semaine dernière, qu’on devrait avoir des réponses cette semaine », précise le directeur général de la municipalité, François Corriveau.

Si la réponse est positive, Baie-Comeau confirmera au promoteur sa capacité à lui offrir les 15 MW dont il a besoin. « Nous, à l’interne, nos informations sont à l’effet qu’on est capable de fournir.qu’avec notre poste, Le problème, c’est est-ce qu’Hydro-Québec est capable fournir au poste Bégin l’électricité que le poste Bégin est capable de fournir », questionne François Corriveau.

Ce dernier ne nie pas qu’avec 15 MW de plus à distribuer, le poste Bégin aura pratiquement atteint la limite de sa capacité. Cependant, il est déjà prévu que la municipalité s’entende avec le promoteur du centre de données pour faire du délestage lors des périodes de pointe de l’hiver où la consommation est la plus élevée à Baie-Comeau, c’est-à-dire à partir de 48 MW.

La pédale douce

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, a récemment mis la pédale douce pour tous les projets énergivores liés à la cryptomonnaie en vue d’une réévaluation des impacts. Malgré cela, le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, martèle que le dossier du centre de données ne doit pas en être victime puisque la capacité du poste Bégin devrait lui permettre d’offrir l’électricité nécessaire. De plus, le promoteur ne fait pas dans la cryptomonnaie. « Il est dans la technologie du blockchain, mais il ne fait pas de cryptomonnaie », insiste-t-il.

L’élu lance un cri du cœur au ministre Moreau. « Ce que je demande à M. Moreau aujourd’hui, c’est laissez-nous développer l’économie de Baie-Comeau. On a notre réseau hydroélectrique. On est capable de le gérer. On voit qu’on a une opportunité d’affaires avec le 8, William-Dobell. Mettez-nous pas les bâtons dans les roues. Laissez-nous aller chercher les sous qu’on a besoin pour boucler notre budget 2019 », souligne-t-il.

Rappelons que la Ville doit trouver 2 M$ pour équilibrer ses revenus et ses dépenses de la prochaine année.

Partager cet article