Bureau de projet : le député Martin Ouellet parle d’une intention pour le moment

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 28 mars 2018
Temps de lecture :

Le député Martin Ouellet dénonce le manque de substance du dernier budget provincial. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Le député Martin Ouellet est littéralement resté sur sa faim avec l’annonce de la création d’un bureau de projet du pont sur le Saguenay lors du dépôt du budget provincial mardi. Il s’attendait à des orientations claires et précises qui ne sont pas venues.

« On a vu l’intention, mais il n’y a pas encore d’échéancier et pas encore de budget. Je présume qu’ils (le gouvernement libéral) vont refaire une annonce avec ça pour faire des gains », lance-t-il en référence à la prochaine élection générale. Il s’attend d’ailleurs à ce que cela se fasse rapidement.

Les propos tenus par la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, lundi, à Baie-Comeau, laissaient pourtant entrevoir que des détails sur la mise en place du bureau de projet seraient livrés le lendemain. Le peu de substance a été, selon lui, « la grande surprise et la grande déception » du budget.

Malgré tout, le député invite les gens qui se mobilisent pour le désenclavement de la Côte-Nord à poursuivre leurs démarches. « Je dis aux gens de ne pas lâcher. On est entendus, mais pas encore reconnus », précise-t-il.

Transport aérien

Les annonces du ministre des Finances, Carlos Leitao, en relation avec le transport aérien déçoivent grandement Martin Ouellet. Avec 173,2 M$ d’investissements prévus, on est loin, souligne-t-il, des 400 M$ exigés par le monde municipal, en février, lors du Sommet sur le transport aérien régional. « C’est un premier bout, mais ce n’est pas le bout total », argue-t-il.

La bonification du programme de réduction de tarifs assure désormais à la Manicouagan et à la Haute-Côte-Nord d’y avoir accès, mais le remboursement de 30 % du cout du billet jusqu’à concurrence de 500 $ par année frise le ridicule, laisse-t-il entendre. Le député indique qu’un vol aller-retour avec Air Canada entre Baie-Comeau et Québec se détaille 3 000 $ cette semaine. Il continue de dénoncer le monopole d’Air Canada.

L’élu considère que le gouvernement libéral a saupoudré ici et là en cette année électorale. « Tout le monde n’est pas déçu, mais tout le monde n’applaudit pas non plus », lance-t-il.

Martin Ouellet voit tout de même un élément positif dans le budget et c’est l’inclusion d’un projet de réaménagement du palais de justice de Baie-Comeau au Plan québécois des infrastructures.

Mégawatts attendus

Tout comme le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, le député s’attendait à une quelconque annonce concernant les demandes adressées par plusieurs entreprises électro-intensives du monde des chaines de blocs (blockchain), mais cela n’a pas été le cas.

« Ça me fait craindre que la réponse pourrait être négative », dit-il, en déplorant les conséquences pour la Manicouagan. Pour une fois que la région a un avantage concurrentiel sur d’autres régions du Québec en raison de la proximité des barrages et de son climat, il trouverait très décevant qu’elle ne puisse en profiter.

« J’aurais aimé trouver dans le budget des choses très musclées qui aurait assuré à la Côte-Nord un plus bel avenir », conclut le député.

Partager cet article