Baie-Trinité : L’assainissement des finances publiques va bon train

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 18 avril 2018
Temps de lecture :
Une soixantaine de citoyens ont assisté aux deux séances du conseil municipal du 10 avril à Baie-Trinité, la première étant réservée au dépôt du budget. Photo Le Manic

Une soixantaine de citoyens ont assisté aux deux séances du conseil municipal du 10 avril à Baie-Trinité, la première étant réservée au dépôt du budget. Photo Le Manic

Baie-Comeau – L’assainissement des finances publiques de Baie-Trinité se poursuit au gré de plusieurs rentrées d’argent provenant du gouvernement du Québec. Au cours des dernières semaines, près de 750 000 $ ont été obtenus.

Lors de la séance ordinaire du conseil municipal la semaine dernière, le maire suppléant Serge Lestage a expliqué que ces versements, effectués principalement par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT), faisaient suite à la fourniture de pièces justificatives par la municipalité ou tout simplement à la réclamation de sommes dues.

À titre d’exemple, 425 000 $ concernent du financement à recevoir pour le projet de mise aux normes de l’eau potable et 212 000 $, le remboursement d’intérêts dus dans le même dossier. Une somme de 52 000 $ a aussi été reçue lors du récent dépôt des états financiers de 2016. La municipalité a également obtenu quelque 70 000 $ sur les 218 320 $ réclamés à titre de remboursement de la TPS et de la TVQ pour les années 2014 à 2016. « On a reçu 30 % de la somme. Pour le reste, ils (le ministère) veulent avoir certaines factures », a noté l’élu.

Ces rentrées d’argent permettent à Baie-Trinité de rembourser le prêt de 561 045 $ effectué en mars auprès de la Caisse populaire Desjardins de Port-Cartier afin de lui éviter de se retrouver en défaut de paiement pour le remboursement du règlement d’emprunt de 6,8 M$ du projet de l’eau potable.

Fait à noter, d’autres sommes sont attendues à court terme. On peut penser à un montant de 300 000 $ en péréquation en juin et à un autre de 137 000 $ provenant du Programme de la taxe d’essence et de la contribution de Québec en guise de remboursement pour les années 2014 à 2018.

Relent de cafouillage

Autre preuve du cafouillage passé dans l’administration municipale, Baie-Trinité est également en attente d’un remboursement de la TPS et de la TVQ au montant de 105 000 $ pour l’année 2012. Le chèque n’a jamais été encaissé. « On ne sait pas ce qui est arrivé, on court après le chèque. On a fait une demande et ils (Revenu Québec) vont le réimprimer », explique M. Lestage.

Fait à noter, la gestion était à ce point chaotique que les gens en place sont incapables de retrouver l’original du règlement d’emprunt de 6,8 M$ adopté en 2010 pour les travaux de mise aux normes de l’eau potable. « On a juste retrouvé des traces », confirme le directeur général temporaire, Marco Déry. Une demande a été adressée au MAMOT, qui doit approuver tous les règlements d’emprunt, afin d’en obtenir une copie.

Taxes à récupérer

Par ailleurs, la démarche de récupération des taxes foncières dues par les contribuables, principalement pour les années 2016 et 2017, a donné certains résultats. « On a collecté pour 80 394 $ et il reste encore 99 794 $ à recevoir », a précisé M. Lestage.

Ce dernier a assuré que les efforts de récupération se poursuivront. « On ne peut pas en tant que municipalité laisser tomber ces choses-là. On répète ce que la Commission municipale a dit : « Tu dois des taxes foncières, il faut que tu les paies », a-t-il martelé.

Fait à noter, la présidente du comité de citoyens de Baie-Trinité, Anne Poulin, a profité de la séance du conseil municipal pour demander des éclaircissements sur différents sujets. « Oui, je suis encouragée, car je commence à avoir des réponses », a-t-elle convenu, tout en déplorant que les réponses ne soient pas nécessairement celles qu’elle aurait souhaité recevoir.

Partager cet article