Le Festival des souches attire moins de monde

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 17 octobre 2018
Temps de lecture :
Capitaine Salaud a remporté le prix La Souche 2018, soit le prix coup de cœur du jury. On aperçoit ses trois membres ici sur le traversier entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. Photo Gabrielle Lapalme

Capitaine Salaud a remporté le prix La Souche 2018, soit le prix coup de cœur du jury. On aperçoit ses trois membres ici sur le traversier entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. Photo Gabrielle Lapalme

Baie-Comeau – La cinquième édition du Festival des souches de Baie-Comeau n’a pas connu l’achalandage espéré. Près de 600 entrées ont été enregistrées pendant les trois jours de l’événement comparativement à près d’un millier en 2017.

« C’est moins que ce qu’on s’attendait », avoue Catherine Arsenault, membre du comité organisateur, en ajoutant que la qualité des spectacles présentés n’est aucunement en cause et les gens sont unanimes là-dessus. Pourtant, le public a été moins présent.

Le Festival des souches est présenté par L’Ouvre-boîte culturel. Il se tient toujours pendant la longue fin de semaine de l’Action de grâce. Cette période de l’année est choisie afin d’attirer notamment les jeunes qui étudient à l’extérieur et qui sont nombreux à être en mi-session à ce moment-là.

« C’est sûr qu’on tous bénévoles. On a tout fait à quatre bénévoles », poursuit Mme Arsenault. Il y a eu quelques désistements par rapport à 2017.

Les subventions sont aussi plus rares. Le festival a été réalisé avec une subvention de 6 000 $ provenant d’un seul bailleur de fonds cette fois-ci, Patrimoine Canada. C’est le budget le moins élevé en cinq ans.

Les prix

Des 11 spectacles présentés pendant les trois jours, 10 étaient en compétition. Le show de clôture en est toujours exclu.

Le prix La Souche 2018, soit le prix coup de cœur du jury, a été remis au groupe Capitaine Salaud, dont l’un des membres, Bryan Vignola, est originaire de Havre-Saint-Pierre.

Le prix Auteur-compositeur est allé à la formation Astheur. L’un de ses membres, François Pelletier, est originaire de Sept-Îles.

Enfin, le prix Groupe de reprise a été remporté par Space Farm, pour son spectacle en homme au groupe Primus. Danny Robertson, un résident de Baie-Comeau, en fait partie.

Faut-il rappeler que le Festival des souches offre une scène à des formations dont au moins un membre habite ou est originaire de la Côte-Nord.

Fait à noter, le comité organisateur se penchera bientôt sur la possibilité d’une sixième édition de l’événement. Selon Catherine Arsenault, une nouvelle formule pourrait cependant être proposée dans la foulée du 10e anniversaire de L’Ouvre-boîte culturel.

Partager cet article