Nouvelle formule axée sur le codéveloppement – Les Cellules Femmessor, un plus pour les entrepreneures

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 25 janvier 2019
Temps de lecture :
Jacinthe Harrisson, la directrice du bureau de Femmessor sur la Côte-Nord, voit grand pour les nouvelles Cellules Femmessor. Photo archives Le Manic

Jacinthe Harrisson, la directrice du bureau de Femmessor sur la Côte-Nord, voit grand pour les nouvelles Cellules Femmessor. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – Femmessor lancera progressivement au cours de l’année 2019 un nouveau service d’accompagnement des femmes entrepreneures au Québec, les Cellules Femmessor. Sur la Côte-Nord, qui fait partie de la première vague, le 31 janvier marquera l’inauguration du nouveau service.

Les Cellules Femmessor seront accessibles aux entrepreneures, qu’elles soient financées ou non par l’entremise de Femmessor, dans les 17 régions administratives. Dans chacune, deux cellules de développement collaboratif seront mises en place, l’une pour les entreprises en démarrage (0 à 5 ans) et l’autre pour les entreprises en croissance.

Sur la Côte-Nord, une cellule verra le jour à Baie-Comeau, celle pour les entreprises en croissance. Sept-Îles accueillera la cellule pour les entreprises en démarrage. Dans les deux cas, l’objectif demeure de favoriser la croissance, l’innovation et la pérennité des entreprises détenues et dirigées par des femmes.

Directrice du bureau de Femmessor sur la Côte-Nord, Jacinthe Harrisson se réjouit de l’arrivée dans le paysage de ces nouvelles formules auxquelles elle croit beaucoup. « Moi, j’ai assisté à deux rencontres sous cette forme-là et j’ai été agréablement surprise », assure-t-elle.

Selon Mme Harrisson, les cellules permettront de répondre à plusieurs besoins. « Je dirais que ces entrepreneures-là ont besoin de réseauter, de partager entre elles leurs expériences et de contrer l’isolement », ajoute-t-elle.

Le fonctionnement

Chaque cellule Femmessor réunira de 8 à 10 entrepreneures qui seront accompagnées par une animatrice provenant du milieu. Le codéveloppement sera à l’avant-plan, mais il y aura aussi des ateliers et de la formation.

Les thèmes abordés porteront sur les enjeux d’affaires soulevés par les participantes. L’expérience de chacune sera mise à profit. Chacune d’elles aura aussi accès à des consultations personnalisées avec les spécialistes des Cellules Femmessor.

L’animatrice aura un rôle important. « C’est très structuré. Il y a tant de minutes pour expliquer sa problématique », cite à titre d’exemple la directrice régionale. Le développement personnel des cheffes d’entreprise et le leadership féminin feront également partie des échanges.

Selon Mme Harrisson, la sollicitation d’entrepreneures pour l’an un des Cellules Femmessor est déjà amorcée, mais elle s’intensifiera en février. Elle ne croit pas éprouver de la difficulté à recruter le minimum de huit requis par groupe, car l’intérêt est déjà là, dit-elle.

Les Cellules Femmessor sont dédiées à toutes les formes d’entreprises et à toutes les étapes de leur développement, peu importe le chiffre d’affaires de chacune. Des frais d’inscriptions annuels sont à prévoir.

Femmessor Côte-Nord invite la population à son événement de lancement du 31 janvier. Il sera effectué dans le cadre d’un cocktail à son bureau du 1001, boulevard Laflèche, suite 215, à compter de 16 heures. Les inscriptions se terminent le 25 janvier.

Partager cet article