Le Drakkar continue de voguer allègrement

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar continue de voguer allègrement
Les joueurs du Drakkar ont amorcé cette séquence fructueuse, le 29 décembre dernier, contre l’Océanic de Rimouski et un nouveau record de 13 victoires consécutifs est maintenant inscrit dans l’histoire de la concession. Photos Denis Thibault

Baie-Comeau – Décidément, le Drakkar ne ralentit pas la cadence et continue de voguer allègrement avec cette séquence historique de victoires consécutives, présentement à 13.

Parti dans les provinces maritimes avec l’intention d’égaler et fracasser l’ancienne marque de 11 gains d’affilée établie en 2014, les membres de l’équipage ont rempli leur mandat avec éclat.

Après avoir amorcé leur périple avec un triomphe de 5-3 sur les Sea Dogs de Saint John vendredi, le navire baie-comois a marqué l’histoire de la concession et l’a fait de façon décisive, samedi soir, en blanchissant le Titan d’Acadie-Bathurst 8-0.

Cette conquête décisive a, du même coup, souligné de brillante façon le 500e match en carrière dans la LHJMQ pour l’entraîneur Martin Bernard, qui est devenu le troisième pilote du navire, après Richard Martel et Éric Veilleux, à atteindre ce plateau.

« Les gars ont disputé un fort match du début jusqu’à la fin tout en respectant notre structure. C’est plaisant de réaliser ce nouveau record et le crédit revient à toute l’équipe », a commenté fièrement le dirigeant après ce duel mémorable.

 

Statistiques éloquentes

 

Misant sur un noyau chambardé par l’arrivée de plusieurs nouveaux joueurs durant la période des Fêtes, le dirigeant reconnaît que la chimie s’installe de plus en plus dans le vestiaire et sur la patinoire.

Les résultats parlent d’eux-mêmes. Le Drakkar a amorcé sa fameuse séquence, le 29 décembre dernier. Au cours de cette série fructueuse, l’équipe a inscrit 69 buts en 13 rencontres contre seulement 22 alloués à l’adversaire.

Les gardiens de but Dereck Baribeau (fiche de 3-1, moyenne de 3,03 par match), Alex D’Orio (dossier de 7-0, moyenne de 1,86 par match) et Lucas Fitzpatrick (bilan de 3-0, moyenne de 0,33 par match) ont aussi leur mot à dire et ont vraiment fait le travail devant le filet.

 

Gros test à Moncton

 

Confrontés à leur plus gros test du voyage, dimanche, face aux Wildcats de Moncton, les vikings du navire ont de nouveau trouvé l’énergie nécessaire pour se sauver avec un verdict serré de 4-3.

« On repart des Maritimes avec trois victoires en trois parties. C’était toute une commande et je lève mon chapeau aux joueurs qui ont fait preuve de caractère et qui ont fait le travail jusqu’au bout », a reconnu Bernard avec beaucoup de satisfaction.

Installé au deuxième rang du classement général (en date du 28 janvier), le Drakkar présente un excellent dossier de 36 victoires en 48 parties pour 75 points et n’est plus qu’à 14 gains du record absolu de la concession de 50 (en 72 matchs) établi au cours de la saison 2002-2003.

La mission s’annonce de taille et l’objectif visé est de récolter le maximum de points et consolider leur première position au sommet de la conférence de l’Est afin de profiter de l’avantage de la patinoire quand s’amorceront les séries éliminatoires.

Le Drakkar retrouvera ses partisans, vendredi soir, pour faire face à son plus gros test de l’année 2019 contre les Voltigeurs de Drummondville, qui seront de passage au centre Henry-Leonard. Samedi, les Saguenéens de Chicoutimi seront en ville tout comme le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, qui poursuivra sa tournée dans le cadre du 50e anniversaire du circuit junior québécois.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des