Nouvelle session parlementaire – Martin Ouellet dresse sa liste au ministre Julien

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Nouvelle session parlementaire – Martin Ouellet dresse sa liste au ministre Julien
Le député Martin Ouellet est en compagnie de l’équipe de son bureau de circonscription, soit Annie Leblanc, Guillaume Hamel-Dubé et Steeve Berthiaume. «Quand vous parlez à Guillaume, à Steeve ou à Annie, c’est comme si vous parliez au député», a-t-il indiqué.

Baie-Comeau – La nouvelle rentrée parlementaire s’amorce à Québec et le député Martin Ouellet en profite pour remettre au ministre responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, sa liste de dossiers prioritaires pour les prochains mois. La modification du mode de compensation des déplacements pour les soins de santé reçus à l’extérieur de la région en fait partie.

C’est à la demande même de M. Julien que le représentant de René-Lévesque a préparé cette liste. Ce dernier voit cette ouverture du ministre responsable d’un bon œil, comme il se réjouit de sa visite dans Manicouagan et en Haute-Côte-Nord en décembre, et par la route plutôt qu’en avion, contrairement à l’habitude de son prédécesseur.

On se souviendra que la révision du principe de remboursement des frais de transport des Nord-Côtiers qui doivent se rendre dans d’autres hôpitaux a été abordée par M. Ouellet lors de sa dernière campagne électorale. Il considère inadmissible que des personnes doivent s’endetter pour se faire soigner.

Il indique également que faute de moyens financiers, certaines choisissent tout simplement de ne pas recevoir les soins appropriés offerts à l’extérieur de la région.

« Quand on regarde l’impact que ça a sur la Côte-Nord, ça nous touche beaucoup, mais ça touche aussi le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et l’Abitibi. Donc, je suis en train de fédérer mes collègues de l’Est-du-Québec à cette cause-là.

« Mais j’ai l’intention de fédérer d’autres collègues, que ce soit ceux de la CAQ du côté de l’Abitibi, même ceux de QS aussi du côté de Rouyn, pour qu’ensemble, on rencontre la ministre McCann (Santé et Services sociaux) pour qu’on puisse une fois pour toutes changer ces compensations-là pour qu’elles soient réellement ajustées à ce que ça coûte vraiment », explique Martin Ouellet.

La mobilité est importante pour le député. Le dossier des frais de transport n’en est qu’un exemple. Il y a aussi le dossier du bureau de projet d’un pont sur le Saguenay qui lui est cher. Il attend d’ailleurs une réponse du ministre des Transports, François Bonnardel, à sa demande de rencontre avec les élus et les représentants du comité qui se sont mobilisés autour de ce dossier pour « bien circonscrire nos attentes, nos exigences et nos obligations quant au devis qui devra être réalisé pour le travail du bureau de projet ».

Parmi les autres dossiers qui interpellent Martin Ouellet, il y a celui des programmes de techniques de pharmacie et de techniques policières spécialisées en zone isolée et contexte autochtone que souhaite offrir le cégep de Baie-Comeau. Le député veut aussi une révision de la méthode de financement des cégeps afin d’assurer leur survie en région. Actuellement, le financement est lié au nombre d’étudiants.

Enfin, le député de René-Lévesque a profité de son habituelle rencontre de début de session parlementaire avec les journalistes pour faire savoir que 79 organismes de sa circonscription se partageront 69 000 $ provenant de son budget discrétionnaire de soutien à l’action bénévole. Il lui reste à peine 4 500 $ disponibles pour faire face des besoins impromptus, affirme-t-il.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des