Jean-Yves Bouffard offre les clés de Godbout à la STQ

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Jean-Yves Bouffard offre les clés de Godbout à la STQ
Le maire Jean-Yves Bouffard est découragé de l’absence probable de liaison maritime du 1er juin au 15 juillet, et ce, c’est si tout va bien. Déjà que la situation est difficile pour le village de Godbout depuis la mi-décembre, voilà qu’une tuile de plus lui tombe dessus. Photo Bokeh35

Baie-Comeau – « Je lui ai offert de ramasser les clés du village, car on n’a plus rien à Godbout. »

Celui qui parle ainsi, c’est le maire de Godbout, Jean-Yves Bouffard. Et de qui parle-t-il? Du président-directeur général par intérim de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut.

En compagnie de son homologue de Baie-Comeau, Yves Montigny, M. Bouffard s’est entretenu avec le grand patron de la STQ pendant près d’une demi-heure, mercredi dernier, avant l’annonce concernant l’acquisition d’un navire de relève pour la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout.

Le maire du petit village de l’est de la Manicouagan ne digère pas la saga qui prévaut depuis la mise hors service du F.-A-.Gauthier. Pour couronner le tout, il y a maintenant l’absence totale de service maritime qui se dessine pour la période du 1er juin au 15 juillet, en pleine saison touristique estivale.

« La Société des traversiers, c’est le plus gros employeur du village », rappelle M. Bouffard. Il parle d’une dizaine d’employés qui, actuellement, se relaient à tour de rôle et deux à la fois pour s’occuper du service de navette aérienne à Sept-Îles.

« Nous, c’est juste des pertes. Il n’y a aucun point positif dans le village de Godbout », dit-il, en notant l’absence des voyageurs ou des camionneurs qui embarquent ou débarquent du traversier habituellement. Et des touristes, il n’y en n’aura pas plus en été s’il n’y a pas de service maritime.

L’Apollo à Godbout? 

Le maire Bouffard a un projet dans ses cartons pour l’Apollo, dont la STQ compte se départir une fois qu’aura été déposé le rapport du Bureau de la sécurité dans les transports à son sujet. L’élu le cible pour l’aménagement d’un site de plongée sous-marine. Ce serait d’ailleurs une excellente façon pour la société de redorer son image, croit-il.

Il y a un mois, l’élu a eu des échanges avec un représentant de la STQ, qui l’a rappelé un vendredi soir à 18 h 30, précise-t-il. « Je lui ai dit amenez-moi l’Apollo et faites-le couler. ». L’endroit est déjà identifié. Il est situé à deux ou trois kilomètres à l’est du village et le long de montagnes. L’eau y est très claire et sa profondeur atteint jusqu’à 60 mètres.

Évidemment, le vieux navire devrait être décontaminé auparavant et certains accès soudés. « J’ai dit à la STQ d’essayer d’amener quelque d’attractif ici. Il faut amener quelque chose à Godbout au lieu de lui frapper sur la tête. »

Selon Jean-Yves Bouffard, la STQ n’aurait pas fermé la porte à sa proposition, mais disait poursuivre sa réflexion sur la suite des choses.
Fait à noter, le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, et son directeur général, François Corriveau, ainsi que le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, épaulent la municipalité de Godbout dans ses démarches.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des