Mason démarre son usine pilote de matériaux pour piles

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Mason démarre son usine pilote de matériaux pour piles
Voici l’équipement utilisé à l’usine pilote de Mason Graphite, à Québec, afin de développer des matériaux utilisés dans les piles lithium-ion. Photo Mason Graphite

Baie-Comeau – Mason Graphite poursuit sa lancée dans son intention de développer une seconde transformation à Baie-Comeau. L’entreprise vient en effet de démarrer, à Québec, son usine pilote de matériaux pour piles lithium-ion (Li-ion) afin de valider la possibilité d’installer cette usine de deuxième transformation.

Selon un communiqué émis par la compagnie, cette usine pilote servira à produire des échantillons de graphite sphérique en grande quantité pour des clients potentiels. « Cette usine permettra de réduire significativement les délais de mise à disposition des échantillons et d’adapter les propriétés des produits aux spécifications très diversifiées des utilisateurs », a ajouté Mason.

Afin d’alimenter l’usine pilote, Mason utilise 350 kilos de graphite purifié à 99,95 % chez COREM, une entreprise spécialisée en recherche et développement dans le traitement des minerais. Un autre lot de 500 kilos est en préparation. Ce graphite provient de la mine du lac Guéret, que Mason utilisera pour les opérations de son concentrateur de Baie-Comeau.

Entreprise intégrée

Si elle se concrétise, l’usine de seconde transformation pour produire du graphite sphérique enrobé serait connexe au concentrateur, dont la construction devrait débuter d’ici la fin de l’été dans le parc industriel Jean-Noël-Tessier.

Mason Graphite deviendrait ainsi entièrement intégrée, du matériau brut jusqu’au produit spécialisé, et pourrait desservir « le marché international des batteries Li-ion à partir de ses opérations au Québec ».

En procédant de cette manière, l’entreprise croit pouvoir devenir « le chef de file nord-américain et un acteur international important dans la chaîne d’approvisionnement de l’électrification des transports et dans le stockage d’énergie, deux marchés qui (…) présentent des perspectives de croissance potentiellement élevées ».

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des