Un cahier à colorier comme outil de sensibilisation aux déficiences

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Un cahier à colorier comme outil de sensibilisation aux déficiences
Véritable outil de sensibilisation, le cahier à colorier a été lancé mardi matin dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées. Photos Le Manic

Baie-Comeau – Colorier pour s’amuser, mais colorier aussi pour s’ouvrir à la réalité et au potentiel des personnes vivant avec des déficiences, voilà le leitmotiv de la table de concertation des associations de personnes handicapées de la Côte-Nord qui vient de lancer un cahier à colorier comme outil de sensibilisation.

Le voile a été levé, mardi, sur cette initiative régionale qui marque la Semaine québécoise des personnes handicapées, tenue tous les ans du 1er au 7 juin. Une quinzaine d’organismes et une quarantaine de dessinateurs amateurs  sont associés au projet.

Doté d’une reliure spirale, l’album à colorier constitue un véritable outil de sensibilisation, en ce sens qu’il se décline par section, chacune étant consacrée à un organisme oeuvrant auprès des personnes handicapées et illustrée par quelques-uns de ses membres.

En effet, des jeunes et des moins jeunes vivant avec un handicap apportent leur contribution par un dessin réalisé en vue d’une étape subséquente de coloriage. Chaque œuvre est identifiée au nom de son auteur avec son âge et la nature de sa déficience. De plus, un court témoignage sur certains pans de son quotidien est aussi publié.

Les handicaps visibles et invisibles ont leur place dans l’album. D’ailleurs, du côté de l’organisme SEMO, qui aide les personnes avec des limitations à faire leur place sur le marché du travail, une attention particulière a été apportée à l’aspect invisible de certaines réalités, comme la schizophrénie. De l’avis de sa directrice générale, Danielle Sirois, encore trop souvent les gens associent instinctivement handicap à fauteuil roulant, ce qui est loin d’être toujours le cas.

Clientèle cible

Un millier de copies du cahier ont été imprimées grâce à un budget de 5 600 $ consenti par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées en 2019, mais incluant aussi un montant résiduel de 2018.

Les initiateurs du projet ont décidé que leur clientèle cible serait les jeunes de deuxième et troisième année de quatre commissions scolaires de la Côte-Nord. « On s’est dit qu’on allait commencer par les enfants, car plus les gens sont sensibilisés de bonne heure et plus l’ouverture se fait rapidement », explique Annie Boisseau, du projet MAVIE.

D’après elle, en plus d’être ludique, cette réalisation permet aux jeunes « d’apprendre les différentes sortes de déficiences et les différences qu’il peut y avoir dans la communauté ».

Le cahier à colorier sera également disponibles dans des salles d’attentes de cliniques dentaires ou d’autres endroits où les enfants sont susceptibles de s’y retrouver avec des crayons de couleurs en main, tient à préciser Marc Boulay, organisateur communautaire au CISSS et impliqué également dans le projet.

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des