IRONMAN 70,3 : jamais deux sans trois pour le couple Lemay-Bérubé

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
IRONMAN 70,3 : jamais deux sans trois pour le couple Lemay-Bérubé
Impliqué dans une troisième année consécutive, le couple formé par Richard Bérubé et Annabelle Lemay a de nouveau répondu à l’appel lors la huitième édition du Subaru IRONMAN 70,3 de Mont-Tremblant. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le dicton jamais deux sans trois s’applique très bien dans la vie sportive du couple formé par Anabelle Lemay et Richard Bérubé.

Les deux partenaires de vie en ont de nouveau fait la preuve, le 23 juin, quand ils ont complété avec brio leur troisième participation au fameux Subaru IRONMAN 70,3 disputé au Mont-Tremblant.

Après avoir réalisé leur mission côte à côte lors de leur toute première présence en 2017, les deux triathloniens ont relevé le défi de façon individuelle, l’an dernier, quelques semaines avant la date de leur mariage.

Richard avait retranché 47 minutes à son chrono personnel en complétant le 1,9 kilomètre de natation, les 90 kilomètres de vélo et les 21,1 kilomètres de course à pied en un temps officiel de 5 heures, 52 minutes et 18 secondes.

Édition 2019

En lice chez les 45-49 ans, Bérubé a maintenu une cadence similaire en 2019 avec un temps cumulatif de 5 heures, 54 minutes et 55 secondes, qui lui confère le 292e rang sur 345 dans sa catégorie.

Le Baie-Comois a nagé la distance imposée en 46 minutes et 45 secondes avant de pédaler les 90 kilomètres en 2 heures, 59 minutes et 46 secondes. Il a couru son demi-marathon en 1 heure, 58 minutes et 11 secondes.

Sa dynamique conjointe avait également enregistré une nette amélioration de 33 minutes en 2018, avec un temps global de 6 heures, 6 minutes et 27 secondes dans la division des 35-39 ans.

Active dans le même groupe d’âge, Anabelle a bouclé la distance globale de 113 kilomètres (70.3 miles) en 6 heures, 21 minutes et 47 secondes pour se classer 85e sur 118 dans son peloton.

La porteuse du dossard 1342 a inscrit un chrono de 44 minutes et 11 secondes dans la première portion aquatique avant de rouler le trajet de vélo en 3 heures, 28 minutes et 16 secondes. Lemay a complété son étape de course à pied en 1 heure, 52 minutes et 13 secondes.

La huitième édition du Subaru IRONMAN 70,3 de Mont-Tremblant a toutefois été assombrie par le décès d’une femme de 46 ans impliquée dans un accident tragique vers la fin de l’épreuve de vélo.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des