Marathon Desjardins : Tremblay et Ouellet conservent leur couronne

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Marathon Desjardins : Tremblay et Ouellet conservent leur couronne
Couronnés lors de la toute première édition du Marathon Desjardins de Baie-Comeau, Gilles Tremblay et Annie Ouellet ont défendu leur titre avec succès en 2019. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Gilles Tremblay et Annie Ouellet ont défendu leur titre avec succès, samedi matin, lors de la deuxième édition du Marathon Desjardins de Baie-Comeau.

Après avoir marqué les annales en 2018, les deux champions sont revenus à la charge en dominant de nouveau le fameux défi de 42,2 kilomètres.

Premier sur 18 du côté masculin, Tremblay a bouclé la distance en un chrono de 3 heures 21 minutes et 41 secondes. De son côté, Ouellet a dominé les dames en franchissant la distance en 3 heures, 52 minutes et 03 secondes.

Partis sous une pluie battante sur le coup de 8 h, les 23 aspirants en lice n’ont pas eu la tâche facile quand un soleil de plomb est apparu, une heure plus tard, pour rendre les conditions de course beaucoup plus ardues.

Ne pas répéter l’erreur

Le grand vainqueur originaire de Saint-Honoré avait remporté l’épreuve inaugurale en 3 heures, 16 minutes l’an dernier, mais avait terminé sa mission de peine et de misère à la suite d’une sérieuse déshydratation.

« Avec ce que j’ai vécu l’année passée, il n’était pas question de répéter la même erreur », a commenté le sympathique homme de 56 ans, qui vient de compléter son 58e marathon en carrière.

Cette fois, le visiteur a respecté son plan de course établi. « Le parcours de Baie-Comeau est l’un des plus difficiles que j’ai couru. Il a fait très chaud et l’humidité était très grande. Je suis parti moins vite, j’ai bu de l’eau et tout s’est beaucoup mieux passé », a assuré celui qui a devancé Jean-Sébastien Côté et Éric Poirier au cumulatif.

Autre belle conquête

Annie Ouellet est également revenue à la charge avec une autre belle conquête devant parents et amis. La Lebeloise de 46 ans avoue toutefois que la commande de 2019 a été plus exigeante.

« Il a fait vraiment très chaud avec toute cette humidité. La section dans le boisé entre les deux secteurs a été difficile, car l’air se faisait rare avec tous les arbres autour. Je suis quand même très contente », a confié la dynamique championne.

Constante dans sa préparation, Annie a fait fi des différents obstacles. « Je suis très régulière dans mon rythme de course et j’ai maintenu ma cadence. J’en profite pour remercier les arroseurs d’eau qui m’ont fait beaucoup de bien durant le parcours », a précisé la meneuse, qui a terminé devant Corrine Savard et Nicole Francis.

Bonne participation

Au total, 712 inscriptions ont été enregistrées lors de cette deuxième édition, une participation similaire à l’an dernier, qui a comptabilisé 602 participants dans les épreuves chronométrées. Une centaine de personnes ont pris part à l’étape de cinq kilomètres de marche.

Plus de détails dans la version papier du journal

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des