Une firme chinoise s’intéresse au rail et au pont

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Une firme chinoise s’intéresse au rail et au pont
Le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, confirme qu'une firme chinoise a manifesté son intérêt à construire le chemin de fer de Qc Rail et le pont sur le Saguenay, bien que les deux projets sont loin de la coupe aux lèvres. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Une firme chinoise manifeste son intérêt pour la construction du chemin de fer de Qc Rail et celle du pont sur la rivière Saguenay, deux projets pour lesquels le champagne est loin d’être sablé.

L’entreprise Sichuan Chuankang Wubang Engineering Desing vient de se manifester par l’entremise du lobbyiste Bernard Lapointe, du bureau Gestion Baltrust de Montréal, qui a obtenu à la fin juillet deux mandats distincts d’un an.

Comme l’a expliqué le préfet de la MRC de Manicouagan, Marcel Furlong, le lobbyiste a récemment approché la corporation Innovation et développement Manicouagan, le promoteur du projet de rail, afin de lui faire connaître l’intérêt de sa cliente chinoise à construire le tronçon de 370 km de voie ferrée qui relierait Dolbeau et le parc industriel Jean-Noël-Tessier à Baie-Comeau, un projet estimé à 1,5 G$.

Évidemment, le dossier est loin d’être suffisamment avancé pour que des engagements soient pris avec un fournisseur de service. « On attend après le gouvernement fédéral pour la confirmation d’un montant d’argent pour l’étude de préfaisabilité », a souligné le préfet, notant que tant Québec qu’Ottawa veulent s’assurer de la pertinence du projet.

Le pont

Pendant la conversation concernant Qc Rail, le sujet du pont sur le Saguenay est venu sur le tapis, captant du coup l’intérêt du lobbyiste et des Chinois, qui possèdent une expertise dans la construction de ponts.

« Tout ce qu’ils nous ont demandé, c’est de faire le lien entre eux et les responsables au ministère des Transports du dossier du pont. On sait qu’ils sont entrés en contact ensemble et que la firme chinoise a offert ses services pour construire le pont. C’est tout ce qu’on en sait et ce n’est pas rendu plus loin l’avancement du dossier », a expliqué M. Furlong.

Il présume que la firme chinoise se manifeste tôt avec la vision que les premiers arrivés seront peut-être les premiers servis.  « Ou peut-être qu’ils se disent si on rentre à l’intérieur de la discussion immédiatement, ça va peut-être nous donner une longueur d’avance au niveau de l’information pertinente qu’on va aller chercher. »

Il faut rappeler qu’à la demande de la Société du pont sur le Saguenay, le ministère des Transports a demandé au personnel du bureau de projet sur le pont d’étendre à l’international ses démarches pour vérifier ce qui se fait en construction de ponts et quelles entreprises se spécialisent dans le domaine.

« Le ministère des Transports, semble-t-il, a des délégués qui sont partis pour aller rencontrer ces firmes-là, car il y a plein de ponts qui ont été construits en Norvège, en Chine. Ces gens-là sont à étudier ça et après, le bureau de projet, qui devait aller en étude d’opportunité, va probablement agrandir le cercle de ses fournisseurs potentiels au lieu de se limiter au Québec », poursuit M. Furlong. Selon lui, cela devrait permettre d’obtenir de meilleures offres pour la construction.

Partager cet article

2
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jacques Kirouac Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jacques Kirouac
Invité
Jacques Kirouac

Super! J’ai hâte de voir Monsieur le Premier Ministre réagir!

Jacques Kirouac
Invité
Jacques Kirouac

J’aurais dû dire Messieurs les Premiers Ministres!