Le marché de Claire n’est pas une déchetterie

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le marché de Claire n’est pas une déchetterie
Voici le vestibule du marché de Claire, situé au sous-sol de l’église Sainte-Nom-de-Marie à Baie-Comeau. C’est là que les dons de vêtements ou autres sont déposés.

Le marché de Claire, c’est une friperie et un marché aux puces au sous-sol de l’église Saint-Nom-de-Marie à Baie-Comeau. Ce n’est cependant pas une déchetterie, avertit l’assemblée de fabrique de la paroisse La Nativité-de-Jésus.

Président de cette assemblée, Alain Jourdain doit se résoudre à lancer un avertissement à la population en raison du mauvais état de certains articles déposés au centre de tri ces derniers temps. Et les exemples qu’il donne sont révélateurs.

Des personnes déposent sur place des vêtements troués, déchirés, tachés et même, dans certains cas, des sous-vêtements souillés. Parfois, ce sont des appareils électroniques défectueux ou de la vaisselle cassée, entre autres exemples, que les bénévoles du marché de Claire doivent jeter à la poubelle.

« Il est important, avant d’apporter des articles, de se poser la question : est-ce que moi j’utiliserais cet article? Si c’est irrécupérable, on ne peut pas le vendre, ça va à l’écocentre de Baie-Comeau », précise M. Jourdain.

Il ajoute que les bénévoles, au nombre d’une trentaine, ne font ni le lavage ni la réparation de vêtements tachés ou brisés. Le temps accordé au marché de Claire sert à trier les articles en bon état.
Une invitation au savoir-vivre est aussi lancée aux gens qui « se permettent de venir « fouiller » dans les sacs » déposés dans le vestibule du service, ce qui mène parfois à un fouillis total à l’arrivée des bénévoles.

Retour sur le passé

Le marché de Claire porte le nom de celle qui l’a initié en 1976, Claire Harrisson. À l’époque, il était connu comme un vestiaire et était destiné aux personnes dans le besoin.

Avec les années, le service s’est transformé pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. On y trouve de tout, des meubles aux jouets pour enfants en passant par des vêtements pour tous ainsi que des articles de cuisine, de sport et de décoration, entre autres.

Donner au suivant, recycler et acheter à bas prix, voilà finalement le leitmotiv du marché de Claire, qui est ouvert deux journées par semaine, les mardis et les vendredis de 10 h à 16 h.

L’organisme a toujours besoin de bras et les personnes intéressées à y faire du bénévolat sont invitées à se manifester auprès d’Andrée Lajoie au 418 296-3514 ou directement à la paroisse au 418 296-5578.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des