Philippe Lévesque, le nageur de l’année sur la Côte-Nord

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Philippe Lévesque, le nageur de l’année sur la Côte-Nord
Travaillant et très exigeant envers lui-même, le nageur de 15 ans veut poursuivre sa progression dans la piscine et va tout faire pour réussir. Photos courtoisie

Les brillantes performances réalisées par Philippe Lévesque au cours de la dernière saison lui ont valu d’être sélectionné comme le nageur par excellence de l’année sur la Côte-Nord.

Les dirigeants de l’Association régionale de natation ont profité d’un récent défi à Port-Cartier pour souligner et reconnaître le brio du nageur baie-comois de 15 ans.

Titulaire au même titre chez les Aquanautes, Philippe Lévesque représente un bel espoir pour le club local et la région au grand complet. Il est vite devenu une figure dominante.

« Depuis l’an passé, sa progression est nette et constante. C’est un nageur avec beaucoup de potentiel. Il travaille très fort et possède beaucoup de talent », a commenté d’entrée de jeu son entraîneuse Sylvie Letarte.

Exigeant

De son côté, le nouveau récipiendaire a apprécié et savouré sa récente nomination tout en étant très conscient qu’il lui reste encore beaucoup de travail à faire.

« Je suis bien content pour le titre, mais je ne suis pas tout à fait satisfait. Je sais que je peux faire encore mieux et l’objectif est de travailler encore plus fort à l’entraînement », a confié l’étudiant de quatrième secondaire à l’école Serge-Bouchard.

Impliqué dans la piscine depuis l’âge de six ans, Philippe a développé le volet plus compétitif de son sport au début de son secondaire. « J’aime et je me sens bien dans l’eau et je veux continuer de progresser le plus possible », a ajouté celui qui s’exerce environ une quinzaine d’heures par semaine.

Un autre niveau

Dévouée dans le milieu de la natation depuis de nombreuses années, Sylvie Letarte a supervisé bien des athlètes au fil du temps et reconnaît que son protégé est en pleine ascension.

« Souvent, j’ai vu des nageurs performer à de bas âges pour ensuite stagner. Dans le cas de Philippe, sa courbe est sans cesse croissante et, si tout va bien, le meilleur reste à venir dans son cas. Il est présentement à un autre niveau », a assuré la responsable.

Interrogé à savoir s’il serait tenté de s’exiler pour suivre un programme sports-études plus intense, le sportif avoue ne pas l’envisager pour l’instant. « J’ai la chance d’avoir un super coach et beaucoup d’heures d’entraînement. Je ne vois pas ce que j’aurais de mieux ailleurs. Je verrai à la fin de mon secondaire », a-t-il analysé froidement.

Détenteur de plusieurs temps de standard AAA et un de la Coupe du Québec aux 200 m papillon, le grand nageur de 5 pieds, 11 pouces vient d’entreprendre la nouvelle saison avec des grandes attentes en bassin intérieur et en eau libre durant la saison estivale.

« L’important est de travailler fort tant au niveau physique que dans ma préparation mentale. Je voudrais réaliser d’autres temps de standard de la Coupe du Québec. Je ne veux pas juste y croire. Je sais que je peux le faire », a ajouté l’athlète avec conviction.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des