La baie St-Pancrace est prête à recevoir les plaisanciers

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
La baie St-Pancrace est prête à recevoir les plaisanciers
Les bénévoles du club nautique sur le fleuve, en route vers la baie St-Pancrace. Photos Mario Delarosbil

Depuis maintenant deux semaines, le Club nautique de Baie-Comeau a procédé à l’estivation de la baie St-Pancrace, un havre de paix couru par les plaisanciers un peu à l’est de Baie-Comeau. Le club rappelle toutefois qu’il y a des règles à respecter pour conserver ce joyau intact.

Les bénévoles du club se sont levés très tôt le 23 juin pour entreprendre le trajet entre la marina et la baie afin d’y apporter les quais. Ces derniers sont rapportés chaque hiver à la marina afin d’éviter qu’ils soient endommagés par le gel et les grandes marées.

Donc, huit navires ont fait équipe pour transporter les quais sur place, un périple qui prend quatre heures et qui doit se faire par temps très calme, a expliqué l’un des membres de l’organisme, François Corriveau.

Une fois sur place, les quais doivent être fixés aux chaînes qui vont les retenir dans leur destination estivale. « Ces chaînes sont localisées préalablement par d’autres plongeurs bénévoles. Ce sont deux autres heures de travail qui furent ainsi nécessaires afin de finaliser l’installation », d’ajouter M. Corriveau.

À la fin de la saison, les membres du club nautique reprendront le même manège, cette fois en sens inverse, afin de rapporter les quais à bon port.

Le club nautique invite les gens intéressés à accéder à « ce petit coin de paradis nord-côtier », comme le décrit M. Corriveau, à contacter le personnel de l’organisme au 418 296-8066.

Ils pourront ainsi connaître les règles d’accès à la baie, ainsi que les différents tarifs pour ceux qui désirent s’y amarrer quelques heures, ou un peu plus afin de découvrir tout ce que recèle l’endroit. Il s’agit à peu près des mêmes tarifs que la location d’un terrain de camping.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des