Une fin de semaine glorieuse en Montérégie pour Alexandre et Storm

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Une fin de semaine glorieuse en Montérégie pour Alexandre et Storm
Alexandre Langlois et son chien Storm sont revenus avec deux rosettes d'une première compétition de chiens rapporteurs. Photo courtoisie

Les compétitions de chiens rapporteurs, ça vous dit quelque chose? Possiblement pas grand-chose, mais pour Alexandre Langlois, ça veut dire beaucoup, lui qui revient d’une fin de semaine glorieuse avec Storm.

Le duo chien-manieur a participé à une toute première compétition dans la municipalité de Calixa-Lavallée, près de Sorel, les 1er et 2 août. En deux épreuves au programme, Storm a raflé autant de rosettes, le nom donné aux prix. Pas pire pour un nouveau venu.

Évidemment, le citoyen de Pointe-aux-Outardes est on ne peut plus fier des prouesses de son Labrador brun. « Ç’a super bien été. La première journée, il a fait ça numéro un. Le dimanche, ç’a été un peu plus dur. Il a repris ses petits défauts de se lamenter à la ligne de départ », raconte le jeune homme de 30 ans. Malgré tout, Storm a tout de même été décoré d’une deuxième rosette.

« Mon chien est excellent. C’est une vraie machine. Il est tellement crinqué, c’est un vrai hyperactif, un peu plus que moi », lance en riant celui qui ne semble pas donner sa place non plus.

Bien performer en compétition exige un travail d’équipe. « C’est beaucoup d’entraînement. Il y a tellement d’heures et d’heures d’entraînement », insiste celui qui se fait superviser par Conrad Langlois, un coach de Valleyfield et auteur de deux livres sur l’élevage de chiens rapporteurs.

Vers les seniors

Les compétitions se déclinent en trois catégories, junior, senior et master. Les habiletés des bêtes dans des situations de chasse simulées sont évaluées. Le nombre d’épreuves remportées permet de passer de l’une à l’autre.

Avec déjà deux rosettes à la fiche de Storm, il ne lui en manque qu’une pour passer dans les rangs seniors, explique Alexandre Langlois. De l’une à l’autre, le niveau de difficulté augmente.

Trente-deux chiens et autant de manieurs se disputaient les grands honneurs de la compétition en Montérégie. L’équipe de la Manicouagan était la seule représentante de la Côte-Nord. Très peu de chiens ont réussi à terminer avec deux rosettes, selon le manieur.

Un passionné

Alexandre Langlois est un passionné de chasse aux oiseaux migrateurs. Storm, Ajtop Storm of the coast de son nom d’enregistrement, est dans sa vie depuis 2019.

« J’ai acheté un chien de niveau compétition. Mon but, c’était vraiment de faire des compétitions », explique-t-il. Ce qui l’attire dans ce genre d’événement, c’est « le feeling, le trip et l’ambiance ». Le dernier rendez-vous a eu l’avantage de lui révéler où il en était rendu avec l’entraînement de Storm.

Dans le cas d’Alexandre Langlois, on peut dire que la pomme ne tombe pas loin de l’arbre. Son père a fait partie du défunt club de chiens rapporteurs de la Côte-Nord, qui a cessé ses activités au début des années 2000. Alexandre a d’ailleurs déjà participé à des épreuves dans son enfance jusqu’à ses 12 ans.

Le dernier président en titre de l’ancien club régional, Guy Villeneuve, était présent à Calixa-Lavallée. Il a invité le jeune homme à faire revivre l’organisation nord-côtière. À suivre.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des