Le nombre de logements vacants se raréfie à Baie-Comeau

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le nombre de logements vacants se raréfie à Baie-Comeau
En l’espace de quatre ans, le taux d’inoccupation des logements privés dans le marché de Baie-Comeau a chuté de 9,6 % à 3,7 %, selon le rapport rendu public récemment par la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Le taux d’inoccupation des appartements privés à Baie-Comeau a poursuivi sa descente en 2020 pour se fixer à 3,7 %, loin des 9,6 % de 2017.

Selon les données publiées à la fin janvier par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), ce même taux était de 6,4 % en 2019 et à 6,8 % en 2018.

Invitée à expliquer ce recul au fil des ans, la porte-parole de la SCHL, Audrey-Anne Coulombe, a indiqué qu’aucune analyse n’était disponible pour le marché locatif baie-comois, rendant difficile d’en cibler les raisons.

Ce sont les appartements de deux chambres qui demeurent les plus courus. Il n’y en avait plus que 2,1 % vacants lors de la dernière édition de l’enquête, toujours effectuée à partir du portrait d’octobre dans les villes de 10 000 habitants et plus. En 2017, on parlait plutôt d’un taux d’inoccupation de 11,1 %.

Les logis à une chambre sont ceux où les variations sont les moins prononcées. De 2017 à 2020, le taux d’inoccupation a fléchi de 7,4 % à 6 %.

Le parc locatif est demeuré passablement stable au cours des années. En l’espace de quatre ans, le nombre d’unités est passé de 1 437 à 1 448. En 2020, les appartements d’une et de deux chambres en totalisaient 1 140.

Enfin, toutes catégories confondues, le loyer moyen des appartements à Baie-Comeau s’élevait à 604 $ en 2020, en hausse de 8 $ en un an et de 28 $ en quatre ans.

Différent ailleurs

Fait à noter, bien que les taux d’inoccupation fluctuent énormément d’une ville à l’autre, il n’en reste pas moins qu’ils ont été à la hausse dans l’ensemble du Québec et du Canada en 2020.

Dans la province, le taux moyen a augmenté de 1,8 % à 2,4 % en l’espace d’un an. Il était de 3,4 % en 2017. Au pays, il est passé de 2,3 % à 3,1 %, comparativement à 3 % en 2017.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires