Le député Ouellet « agréablement surpris » du retour au vert

Par Shirley Kennedy 2:39 PM - 02 juin 2021
Temps de lecture :

Le député Martin Ouellet a partagé sa fierté de voir la Côte-Nord virer au vert lundi prochain.

À moins d’une semaine ( le lundi 7 juin) du retour au palier vert en Côte-Nord, le député Martin Ouellet ne cache pas sa joie et son soulagement de ce revirement inattendu mais espéré.

« Je suis quand même un peu surpris. Je ne m’attendais pas à revenir au palier vert aussi rapidement, puisqu’on venait juste de changer en jaune après avoir connu un orange assez problématique », a-t-il confié au Journal Haute-Côte-Nord.

Fier, apaisé et heureux pour les Nord-Côtiers et les acteurs de l’industrie touristique, le député de René-Lévesque invoque la résilience des gens de la Côte-Nord pour justifier la première place de celle-ci dans le déconfinement progressif.

« Je souhaite à tout le monde de virer au vert mais la Côte-Nord est numéro 1 dans le déconfinement parce que les gens ont collaboré pour la bonne marche des mesures. On a fait des sacrifices et voilà ce que ça a donné ».

La Côte-Nord : la saveur de l’été

Tel que le prétendent différents travailleurs et organisations touristiques locales et nationales, la Côte-Nord pourrait bien être LA destination touristique de l’été 2021 après la Gaspésie l’an dernier. Une prédiction à laquelle adhère Martin Ouellet. « Mon échantillon n’est pas scientifique mais en sept ans, je n’ai jamais été autant interpellé par des collègues qui ont fait le choix de la Côte-Nord et qui désirent mes conseils au niveau des bonnes adresses et des activités. Je félicite d’ailleurs Tourisme Côte-Nord d’avoir été proactif et cette annonce de retour au vert nous permettra de se préparer, d’embaucher la main-d’œuvre, de mettre en place des stationnements de débordements comme à Baie-Comeau et à Tadoussac. Nous devrons être hospitaliers mais tout de même respecter les règles, ça représente un défi », convient le député, saluant les leçons que doivent tirer les municipalités nord-côtières de l’expérience de celles de la région de la Gaspésie à l’été 2020.

Fitzgibbon : la chose à faire

À titre de porte-parole du parti Québécois en matière d’éthique, Martin Ouellet estime que « c’était la chose à faire » pour le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, dont le premier ministre Legault a annoncé le retrait du conseil des ministres il y a quelques heures, tel que recommandé par la commissaire à l’éthique Ariane Mignolet.  « On doit démontrer patte blanche, d’autant plus que nous avons déjà vécu des situations problématiques par le passé. Il doit se conformer, c’est la business ou la politique », souligne Martin Ouellet. Rappelons que Pierre Fitzgibbon est actionnaire de deux entreprises en bourses dont il tente de se départir. Le premier ministre François Legault a manifesté son intention de le rapatrier au conseil des ministres dès que les transactions seront complétées.

Interrogé quant aux chances de succès du gouvernement Legault concernant les modifications envisagées au code d’éthique en accord avec tous les partis siégeant à l’Assemblée nationale, Martin Ouellet convient qu’on peut toujours améliorer nos lois. « Nous sommes ouverts à discuter mais jusqu’à présent nous n’avons jamais eu d’offre à ce sujet. Tout est possible, mais nous cherchons à renforcir notre code d’éthique et non à l’affaiblir ».

Partager cet article