Programme Elles Centraide : Christine Turcotte veut donner différemment

Par Shirley Kennedy 12:00 PM - 08 décembre 2021
Temps de lecture :

La présidente de la campagne 2021 de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan, Christine Turcotte. Photo : Courtoisie

La présidente de la campagne 2021 de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan Christine Turcotte, mise sur le Programme Elles Centraide afin d’aider particulièrement les femmes au cours de la prochaine année, et ceci non seulement au niveau financier.

Contribuer monétairement est une chose, mais transmettre son expérience, prodiguer des conseils et des encouragements, transfuser de la confiance en soi, voilà ce qu’entend promouvoir cette femme de tête et de cœur qu’est Christine Turcotte.

Femme d’affaires accomplie ayant fait carrière au sein du Mouvement Desjardins et œuvré auprès de Femmessor, la présidente de la campagne 2021 de Centraide est très emballée par le programme créé au départ par Centraide Canada.

« Il était sur la table de travail depuis deux ans, mais avec la pandémie on l’a mis sur pause et lorsque Christine est devenue présidente, on s’est dit pourquoi ne pas remettre ça à l’avant-plan », ajoute la directrice générale de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan, Josée Mailloux.

L’idée de base a tout de suite séduit madame Turcotte qui s’est empressée d’y mettre sa touche personnelle.

« On l’a adapté à nos enjeux, nous avons ajouté les marrainages qui consistent à ce que les femmes donatrices puissent également avoir l’opportunité d’engager une relation amicale avec d’autres femmes qui ont besoin d’encouragement pour faire un retour à l’école, qui font face aux conséquences négatives du fly-in fly-out ou sont aux prises avec des problèmes de violence conjugale », explique-t-elle.

Les femmes philanthropes qui désirent donner anonymement dans leur domaine d’expertise sont les bienvenues: avocates, psychologues, travailleuses sociales, enseignantes, bref les professionnelles qui sentent qu’elles pourraient faire la différence sont invitées à contacter madame Mailloux. Elles peuvent également être référées par des organismes communautaires.

« Elles ont besoin d’avoir un modèle qui saura les inspirer, lance madame Turcotte. Le savoir et l’éducation c’est à mon sens la liberté. Pour une femme, si elle a cette liberté, c’est un grand pas ».

Enjeux prioritaires

Parmi les axes identifiés prioritairement dans le cadre du programme Elles Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan, on retrouve l’insécurité alimentaire des femmes, l’itinérance chez les femmes, la violence conjugale, les mères monoparentales, l’éducation scolaire des femmes, l’intégration des nouvelles arrivantes et leurs familles ainsi que le fly-in-fly-out.

« Nous en faisions déjà via le fonds de secours mais nous étions limités. Avec Elles Centraide, on s’engage dans un projet de vie. Nous avons déjà un fonds de départ grâce à la générosité de notre présidente de campagne et maintenant on recherche des femmes philanthropes et on informe les organismes du milieu. Ils doivent savoir ce qui se passe», ajoute Josée Mailloux.

Après avoir reçu les demandes, la direction de Centraide Haute-Côte-Nord Manicouagan et le comité mis sur pied, procéderont à l’analyse et iront de leurs recommandations.

« La pandémie a malheureusement donné un recul aux femmes, poursuit madame Turcotte. Elles sont restées à la maison, avec la charge mentale à gérer. Elles ont accusé du recul dans leurs ambitions de vie. J’aimerais que d’autres femmes et moi, puissions offrir une chance à ces femmes-là. Le Mouvement Desjardins a toujours été là pour moi dans ma carrière afin que je puisse progresser. J’ai travaillé avec des hommes et ça m’a fait prendre conscience qu’il faut aider les femmes plus vulnérables », soutient-elle.

Femmes philanthropes recherchées

Le programme Elles Centraide vous intéresse? Afin d’en devenir membre, une contribution financière annuelle allant de 250 $ à 2 000 $ est demandée aux femmes. Celles-ci ont le choix entre quatre niveaux de contribution financière auxquels un statut de membre est associé.

Et si elles le désirent, elle peuvent donner un montant plus élevé. Les Partisanes offriront une somme de 250 $ ou plus, les Influenceuses contribueront pour 500 $ ou plus alors que les Promotrices seront celles qui verseront 1 000 $ ou plus et finalement les Visionnaires auront la liberté de donner 2 000 $ ou plus.

Aussi, afin de faire connaître le programme Elles Centraide, deux activités bénéfice se tiendront simultanément dans Manicouagan et en Haute-Côte-Nord.

Le brunch Elles Centraide aura lieu le dimanche 16 janvier au restaurant Le Bouleau des Escoumins et au Resto Bar Le Blues de Baie-Comeau. Le coût est de 30 $ par personne et il est possible de s’inscrire en ligne. Le passeport vaccinal est obligatoire.

Il y aura présentation d’Elles Centraide, des témoignages, conférence, vente aux enchères et autres surprises. Pour plus d’information, contactez le 418 589-5567 poste 1.

Partager cet article