Du retard dans l’installation d’un câble sous-marin entre Sept-Îles et la Gaspésie

Par Vincent Rioux-Berrouard 3:15 PM - 07 avril 2022
Temps de lecture :

L’installation de ce câble sous-marin est rendue possible par un investissement de 15 M$ de TELUS et d’Ottawa. Photo iStock.

Initialement prévus pour ce printemps, les travaux pour la pose du câble sous-marin entre Sept-Îles et la Gaspésie, devant garantir le réseau Internet, sont retardés. C’est que le conseil d’ITUM demande plus de temps pour analyser les impacts de ce projet.

La communauté de Uashat mak Mani-utenam a été avertie tardivement du projet. Dans les circonstances, le gouvernement du Canada a reconnu que la communauté innue devait être consultée pour que les travaux puissent aller de l’avant.

« Normalement, lorsqu’il y a un projet sur leur territoire, les communautés autochtones doivent être consultées en amont », explique Marie-Claude André-Grégoire, avocate représentant ITUM dans ce dossier.

Mme André-Grégoire tient à préciser que le conseil n’est pas contre le projet, c’est simplement qu’il reste certains points à préciser.

Elle mentionne que des consultations et rencontres ont déjà eu lieu pour tenter de faire avancer le dossier.

Le conseil a des préoccupations sur certains points par rapport à ce projet. Il y a l’impact que le câble pourrait avoir sur le crabe et la crevette alors que les travaux se dérouleront durant la période de reproduction. De plus, les travaux auront une incidence durant la période la plus intense de la saison de pêche.

« L’autre point à déterminer est la zone d’exclusion une fois que le câble sera en place. On attend des validations concernant cet élément parce que ça représenterait une zone de près de 1 km de large où les pêcheurs ne pourraient aller », explique Marie-Claude André-Grégoire.

Dans les circonstances, Telus confirme donc qu’elle doit retarder le projet.

« Considérant la complexité logistique du projet, de la mobilisation requise des équipes et du bateau hautement spécialisés, de la présence de glace durant une grande partie de l’année ainsi que de la période restreinte de déploiement recommandée pour la protection des mammifères marins, le déploiement du câble sous-marin ne pourra pas avoir lieu en avril 2022 tel que prévu » , souligne Raymond Lacroix, vice-président régional, Livraison des solutions spécialisées et soutien à TELUS.

« Ceci aura malheureusement un impact sur la date de mise en service initialement prévue en 2023. Nous analysons activement nos options pour la suite du projet », ajoute-t-il.

Annoncé en 2020, ce nouveau câble représente un investissement de 15 millions de dollars. En cas de bris sur le réseau de transport principal, le câble sous-marin assurera une continuité des services Internet, de télévision et de téléphonie filaire et mobile entre Baie-Comeau et Blanc-Sablon.

Partager cet article