Baie-Comeau enregistre un surplus de 6,3 M$ pour 2021

Par Charlotte Paquet 5:15 PM - 09 mai 2022
Temps de lecture :

Le maire Yves Montigny et la trésorière et directrice des finances, Jeanie Caron, ont présenté, lundi, les états financiers consolidés de la Ville de Baie-Comeau pour l’année 2021, qui révèlent un excédent de 6,3 M$.

Baie-Comeau a terminé l’année 2021 avec un excédent de 6,3 M$ sur un budget de fonctionnement de 77,8 M$. Fort d’ un surplus cumulé qui frôle aujourd’hui 10 M$, le maire Yves Montigny entrevoit les deux prochaines années avec optimisme, mais aussi prudence.

« C’est une très très bonne nouvelle. On va être capable de stabiliser nos finances pour les années à venir », a réagi le maire Yves Montigny, en dévoilant les grandes lignes des états financiers consolidés.

L’élu a rappelé que depuis son élection en 2017, la Ville est toujours parvenue à équilibrer son budget sans utiliser les affectations qui y avaient été prévues à partir de son surplus cumulé.

Des 10 M$ à ce surplus , une somme de 2 M$ sera versée au fonds de roulement de la municipalité, qui passera ainsi à 5,7 M$. Un tel fonds permet à la municipalité de s’emprunter de l’argent à elle-même sans intérêts pour payer des travaux d’immobilisations.

Malgré ces bonnes nouvelles, le maire demeure prudent. « Dans les années à venir, on le sait, il y a beaucoup d’entretien à faire, notamment les chemins, les rues. On le voit après la période hivernale, il y a beaucoup de citoyens qui nous le disent, nos rues ont besoin d’amour, puis on le constate. On accentue aussi les travaux municipaux pour l’entretien des chemins. C’est aussi le cas pour nos bâtiments municipaux. »

Trois raisons

Trois raisons expliquent l’excédent de 6,3 M$ au 31 décembre. Il est question d’une affectation de 2,3 M$ du surplus cumulé pour équilibrer le budget qui n’a pas été utilisée; d’un impact positif de 2 M$ découlant de la pandémie; et de divers écarts des revenus et des dépenses qui ont représenté 1,8 M$ de plus dans les coffres.

Parmi ces variations inattendues de 2021, la Ville a notamment réalisé une économie de 709 152 $ pour l’enlèvement de la neige. On se souviendra de l’hiver peu neigeux et du printemps très hâtif qu’on a alors connu. En revanche, des dépenses ont augmenté, comme les 581 272 $ dans le secteur de l’hygiène du milieu en raison principalement des nombreux bris d’aqueduc.

À la colonne des revenus, les taxes foncières ont généré 362 825 $ de plus et les revenus de transfert 581 660 $, entre autres choses.

L’impact positif de 2 M$ dû à la pandémie fait suite à une aide reçue pour le transport collectif et des dépenses en moins pour ce même transport, pour les loisirs ainsi que pour les arts et la culture. Ensuite, il faut rappeler que Québec avait accordé 1,2 M$ sur deux ans à Baie-Comeau afin de faire face à la pandémie en 2020 et en 2021.

Comme l’a souligné la trésorière et directrice des finances de la Ville, Jeanie Caron, lors de la confection des prévisions budgétaires 2021, on nageait un peu dans l’inconnu sur les impacts de la pandémie à prévoir.

Endettement

Du 31 décembre 2020 au 31 décembre 2021, la dette à long terme de la Ville a diminué de 85 821 193 $ à 78 408 538 $. Là-dessus, la part à la charge des citoyens a fléchi de 6 M$ pour se fixer à 52 433 695 $.

« Baie-Comeau a son niveau d’endettement le plus bas depuis 15 ans », a martelé le maire Montigny, tout en soulignant que certains citoyens gardent malgré tout en tête les années où la dette a monté en flèche pour friser le cap des 120 000 $, comme en 2012.

La municipalité continue aussi d’améliorer sa situation par rapport au reste du Québec. C’est ce que montrent des données publiées par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation concernant l’endettement total net à long terme par unité d’habitation.

De 2013 à 2021, cet endettement est passé de 12 401 $ à 8 022 $ à Baie-Comeau. Pendant ce temps-là, il augmentait de 5 579 $ à 7 246 $ dans l’ensemble du Québec.

Partager cet article