Le Manoir du café passe à la vitesse supérieure

Par Steeve Paradis 6:00 AM - 08 juillet 2022
Temps de lecture :

Jérôme Caron, Sylvain Carrier et Julie Chamberland sont tous trois associés dans le Manoir du café, qui vient de tripler sa capacité de torréfaction de café.

Le Manoir du café, qui célèbre son 30e anniversaire cette année, n’a pas attendu les bras croisés la fin de la pandémie de COVID-19. Il a plutôt concrétisé l’expression pandémique à la mode en se réinventant et en misant sur son produit de marque, le café.

L’entreprise a donc investi près de 900 000 $ pour acquérir un bâtiment commercial sur la rue Damase-Potvin afin de tripler sa capacité de torréfaction. L’arrivée de nouveaux jeunes entrepreneurs aux côtés du propriétaire et fondateur, Sylvain Carrier, a fait passer à cette nouvelle étape.

« Sylvain a toujours torréfié, mais il n’a jamais poussé la vente de café à un haut niveau. C’est la pandémie qui nous a fait tourner vers cette option. Avant, ce n’était pas nécessaire, la salle à manger était toujours pleine », a fait valoir Jérôme Caron, nouvel associé dans l’aventure depuis le 1er janvier avec Julie Chamberland et, bien sûr, Sylvain Carrier.

« La vente de café a permis de nous soutenir au début de la pandémie et le comptoir-lunch l’a fait pour la deuxième partie de la pandémie. On a commencé à prendre les commandes sur Facebook et on a ensuite sorti notre site de vente en ligne et au détail, avec des points de vente dans toutes les localités de la Côte-Nord », ajoute M. Caron.

Fin 2021, le Manoir du café « a ouvert les valves » en ce qui concerne la vente en ligne et rapidement, l’emplacement de l’entreprise sur Place La Salle est devenu trop petit pour supporter toute cette nouvelle production.

Le transfert des activités de torréfaction vers l’édifice de la rue Damase-Potvin s’est fait le 1er avril et l’entreprise est propriétaire du bâtiment depuis fin juin. L’autre occupant, André Girard vitres teintées, demeure au même endroit et reste locataire de l’édifice.

Objectif : le Québec

Le Manoir du café voit plus loin que la Côte-Nord pour faire découvrir ses produits. « On vise le Québec » lance Jérôme Caron. Déjà, 50 % des commandes placées en ligne sont destinées à l’extérieur de la région, le tout livré en 24 heures.

Outre pour répondre à la demande croissance, la hausse de la production devenait aussi nécessaire afin de réduire les coûts en approvisionnement. « Le prix du café a augmenté de 300 % », confie l’homme d’affaires, qui suit attentivement l’évolution des prix sur le marché du café sur la scène planétaire. Le Manoir du café entend d’ailleurs se tourner de plus en plus vers le café équitable.

L’expansion fait aussi en sorte qu’il y aura désormais trois torréfacteurs, pas seulement M. Carrier. L’entreprise compte maintenant 19 employés et devrait atteindre le plateau des 25 dans un avenir proche.

Dans les prochains mois, le commerce souhaite organiser sur Damase-Potvin des visites guidées des installations de torréfaction et offrir à la clientèle une salle de montre pour présenter sa gamme de machines à café. Quant à l’établissement original sur Place La Salle, la section avant devrait être réaménagée afin de pouvoir manger sur place les plats cuisinés et le prêt-à-manger.

Partager cet article