Film UAPAPUNAN : un projet d’envergure et une immense publicité

Par Karianne Nepton-Philippe 8:00 AM - 21 janvier 2023
Temps de lecture :

Loury Lag et Mathieu Blanchard ont parcouru l’œil du Québec (cratère du Lac Manicouagan) en plus de faire une rencontre unique avec la nation innue à Pessamit. Le film sort cet hiver en France et au Québec et offre une immersion dans cette aventure aux paysages plus grands que nature. Photo courtoisie

Dès le 20 janvier, les Québécois pourront assister à l’expédition extrême de Loury Lag et Mathieu Blanchard, grâce au film UAPAPUNAN. Un projet d’envergure qui, pour Tourisme Côte-Nord, a un immense potentiel de visibilité partout dans le monde.

Tout commence lorsque Dave Prévéreault, directeur marketing et accueil chez Tourisme Côte-Nord (TCN), est contacté pendant la pandémie pour ce projet. Mathieu Blanchard et son caméraman Jérôme Binette participaient à l’Ultra Trail en Gaspésie, organisé par Jean-François Tapp, une connaissance de Dave. L’organisateur contacte alors ce dernier concernant le film de Mathieu et Jérôme en Gaspésie sur leur expérience.

Après plusieurs discussions au printemps 2021, un premier projet avait pour but de réaliser un film qu’ils pourraient présenter en festival. L’idée de faire le tour de l’œil du QC en ski de fond est née et le directeur marketing de TCN a introduit tous les aspects qui peuvent être considérés pour cette aventure.

Plusieurs instances se sont ensuite greffées au projet, telles que Québec Maritime, Tourisme Autochtone Québec et l’Alliance de l’industrie touristique du Québec. « L’Alliance de l’industrie touristique du Québec a une grande part dans la promotion sous la marque Bonjour Québec », explique Dave Prévéreault.

Au total, ce sont 40 000 $ qui ont été investis par tous les partenaires.

De la publicité

Ce type de visibilité est primordiale pour Tourisme Côte-Nord, puisque c’est de la promotion partout au Québec, au Canada et à l’international en France. « Ce sont des petits gestes qu’on fait spécifiquement pour la promotion de la Côte-Nord. Notre but, c’est de faire le plus de bruit possible », ajoute M. Prévéreault qui a pour but de faire connaître la région et de montrer ce qu’elle offre en « sortant des sentiers battus ».

Pour lui, il s’agit de « faire connaitre le produit culturel qui est d’une grande importance ».

Dans ce documentaire, Mathieu et Loury proposent de suivre leur quotidien dans ce voyage, autant la préparation que dans les moindres détails de l’expédition. Le territoire offre aussi une perspective unique pour absorber la culture innue et comprendre l’importance du nitassinan et sa préservation. Photo courtoisie

Qui sont Loury et Mathieu?

D’origine française, Mathieu Blanchard et Loury Lag sont des amis qui carburent aux défis extrêmes et partagent des connaissances. Ils se sont rencontrés en Espagne et leur amitié était évidente. Les deux amoureux d’aventures ont voyagé partout à travers le monde.

« L’idée est née au milieu du désert du Sahara. Nous étions en pleine aventure MDS (Marathon Des Sables), les conditions étaient extrêmes avec des températures de plus de 50°C. Nous discutions avec Loury de nos diverses aventures, et parler de froid nous faisait du bien. C’est à ce moment que nous avons décidé de réaliser cette expédition l’hiver suivant », explique Mathieu sur l’idée de départ de l’expédition Uapapunan.

Les deux athlètes se sont donc retrouvés pour y vivre une nouvelle aventure qui s’inscrivait dans leur cheminement de vie. Ils ont rejoint la station Uapishka, point de départ de leur périple dans la réserve mondiale UNESCO de la biosphère Manicouagan-Uapishka (RMBMU).

Pour ces deux athlètes, 2023 ne sera certainement pas une année plus calme.  Pour sa part, Mathieu réalisera d’ici mars le Coastal Challenge au Costa Rica, l’ascension du Kilimandjaro avec un camp d’entrainement au Kenya, en plus de la course à étape dans le Sahara (MDS).

Loury a un grand projet pour cette année. Il part dès février pour tenter d’établir le record du monde de la traversée du passage du Nord-Ouest et de devenir le premier homme à réaliser cette traversée en ski-kite. Ce sont 3 500 kilomètres dans des conditions extrêmes, en luttant contre la fonte des glaces, qui peut durer entre deux et quatre mois dépendamment des conditions météo.

À lire aussi :

Partager cet article