La constance fait la force de Nathan Légaré

La constance fait la force de Nathan Légaré

Après avoir inscrit son premier tour du chapeau en carrière, en octobre dernier, contre Sherbrooke, l’attaquant Nathan Légaré a réalisé une autre marque personnelle, le 4 décembre, quand il a récolté cinq passes dans une victoire de 8-3 contre Chicoutimi. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Pilier offensif du Drakkar depuis le début du calendrier, l’attaquant Nathan Légaré continue de s’afficher de semaine en semaine et ce, en raison de sa grande constance sur la patinoire.

À sa deuxième saison seulement au sein de la LHJMQ, le patineur de 17 ans en étonne plus d’un par son rendement et la régularité de son jeu, qui en font aujourd’hui le deuxième meilleur marqueur du club derrière le Russe Ivan Chekhovich.

Détenteur d’un bilan de 19 buts et 26 passes pour 45 points après 32 parties, Légaré occupe le huitième rang chez les pointeurs du circuit Courteau et se maintient habilement dans le peloton des dix premiers.

Après avoir compilé une fiche de 10-19-29 en 62 parties l’an dernier, le numéro 29 a amorcé la campagne 2018-2019 en force et ne ralentit pas trop la cadence avec cette moyenne de 1,41 point par match.

L’ailier droit a totalisé huit points en cinq parties au mois de septembre. Il en a ajouté 16 en 12 matchs durant le mois d’octobre avant de compléter novembre avec 13 points en 10 rencontres.

Satisfait

« Je suis très satisfait de mon début de saison et j’essaye d’être le plus constant possible, match après match. Je me concentre à faire mes petites affaires et, jusqu’à présent, ça va très bien », a reconnu modestement le sympathique athlète.

Réuni au sein d’un trio très explosif en compagnie de Chekhovich et Gabriel Fortier, le patineur de 6 pieds et 200 livres répond à l’appel. « On se complète très bien. Notre communication est bonne sur la glace et sur le banc et cela nous aide beaucoup. »

Comblé d’évoluer avec deux coéquipiers de marque, l’attaquant de puissance en profite au maximum. « Gabriel est tellement rapide pour mettre de la pression sur les défenseurs adverses. De mon côté, j’apporte une dimension plus physique pour faire de la place à Chekho qui, lui, récupère la rondelle et peut marquer de partout. Il est incroyable », a-t-il ajouté avec beaucoup d’admiration.

Attitude positive

Très mature pour son âge, le premier choix du navire (sixième au total) en 2017 occupe une place importante au sein de l’équipage. « Nathan est à ses affaires. Il arrive à l’aréna tous les jours avec sa bonne humeur et son attitude positive, qui se reflètent dans son jeu », a reconnu l’entraîneur-chef Martin Bernard.

Le pilote avoue que son espoir s’est bien adapté à la réalité du hockey junior. « Il a fallu une période d’ajustement l’an dernier afin de bien comprendre le plan. Il a bien saisi le message et, dans cette année de repêchage, il s’est ajusté et compose très bien avec la situation. »

De son côté, le jeune homme vit le moment présent en rappelant que le mois de juin est encore très loin. « Jusqu’à date, je n’ai pas trop de problème avec la pression. C’est vrai que je parle avec beaucoup de dépisteurs, mais cela ne change pas ma façon de jouer », a-t-il confié.

Après avoir inscrit son premier tour du chapeau en carrière, en octobre dernier, contre Sherbrooke, le 29 a réalisé un autre exploit, la semaine dernière, quand il a récolté cinq passes dans un gain de 8-3 sur Chicoutimi. « C’est toujours plaisant d’établir des marques personnelles, mais l’objectif premier est d’aider l’équipe à gagner. »

Réaliste et très ordonné, Nathan Légaré sait où il s’en va, que ce soit sur la patinoire ou sur les bancs d’école. Celui qui aspire à devenir policier en fait la preuve par ses statistiques, mais également par sa récente nomination au titre de joueur-étudiant par excellence de son club au cours du mois de novembre.

Poster un Commentaire

avatar