Une défaite pour amorcer le voyage

Baie-Comeau – Le Drakkar a entrepris son voyage sur une note perdante, jeudi soir, quand il a plié l’échine 6-2 devant le Phoenix de Sherbrooke.

Victimes d’un deuxième revers à leurs trois dernières sorties, les Baie-Comois ont bien amorcé la rencontre quand le Russe Yaroslav Alexeyev a touché la cible après seulement après 99 secondes d’écoulées à la partie.

Les locaux ont toutefois nivelé le pointage à un partout avant la fin de l’engagement initial et ont ensuite profité de la mollesse de leurs adversaires pour inscrire deux buts rapides, en 61 secondes d’intervalle, dès le début de la deuxième période.

Le Drakkar a profité d’un jeu de puissance pour réduire l’écart (Ethan Crossman) à un but avant la fin de cette période médiane, qui s’est étirée pendant plus d’une heure en raison d’une baie vitrée fracassée, qui a nécessité un temps fou avant d’être réparée.

Indiscipline

L’indiscipline des visiteurs leur a coûté chef au dernier tiers et les patineurs de l’Estrie ont profité d’une infraction de quatre minutes (bâton élevé) du défenseur Keenan MacIsaac pour doubler leur avance.

Les hommes de Martin Bernard ont ensuite bénéficié d’occasions en or pour revenir dans le match, mais se sont butés à un gardien de but en grande forme en la personne de Dakota Lund-Cornish, première étoile de la rencontre, avec une performance étincelante de 42 arrêts.

« Leur gardien a été très bon, mais ce n’est pas ce qui a fait la différence. Notre engagement défensif n’a pas été bon. Nous avons perdu beaucoup trop de batailles le long des bandes et cela a fini par nous faire mal », a commenté le pilote du navire, qui n’a guère apprécié voir son club accorder plus de 40 tirs au but.

Interrogé sur la fameuse réparation de la baie-vitrée, l’entraîneur-chef a reconnu que le contexte n’a pas été évident. « Cela fait drôle de commencer un match à 19 h et de le finir près de quatre heures plus tard, mais cela n’empêche pas que nous avons perdu et qu’il faudra vite rectifier le tir. »

En vitesse

Bobby Dow et Benjamin Tardif ont inscrit des doublés pour les gagnants. Félix Robert a complété le pointage face au gardien Alex D’Orio…Fait à signaler, il s’agissait d’une huitième défaite du Drakkar à ses neuf dernières visites en sol sherbrookois…Si un épisode de zamboni avait fait jaser à Baie-Comeau, plus tôt cette saison, il faudra ajouter l’histoire de la baie vitrée, qui a présenté un scénario tout à fait ridicule dans l’amphithéâtre du Palais des Sports Léopold-Drolet.

Poster un Commentaire

avatar