Une victoire spectaculaire sur les Mooseheads

Une victoire spectaculaire sur les Mooseheads

Les joueurs du Drakkar ont bourdonné autour du gardien Alexis Gravel durant tout le match. Les prouesses du grand numéro 1 ont permis aux visiteurs de rester dans le coup dans cette victoire spectaculaire de 3-2 des Baie-Comois. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar a poursuivi son fructueux début de campagne, samedi après-midi, quand il a signé un triomphe spectaculaire de 3-2 sur les Mooseheads d’Halifax et leur gardien de but Alexis Gravel.

Le grand numéro 1 des visiteurs a bien failli gâché la fête devant la meilleure foule de la saison (1 903 spectateurs) présente pour applaudir les prouesses de leurs favoris.

Les amateurs ont d’ailleurs eu droit à un tout un show de la part des membres de l’équipage, qui ont de nouveau donné le tempo dans cette septième victoire en huit sorties.

Les meneurs au classement général, qui ont bombardé le cerbère ennemi de 40 rondelles, ont toutefois dû patienter jusqu’à la toute fin avant de crier victoire.

Alexeyev

Auteur de son deuxième tour du chapeau en une semaine, la veille contre Charlottetown, le Russe Yaroslav Alexeyev a soulevé le toit du centre Henry-Leonard quand il a réussi le but gagnant (son 10e de la saison) alors qu’il restait moins de deux minutes à jouer.

Intraitable devant les 18 tirs en sa direction au cours de la première période, le gardien ennemi a multiplié les prouesses et a permis à son équipe de rester dans le coup. Sans ses acrobaties, le scénario de la rencontre aurait été très différent.

« Tout un match de hockey. Les joueurs sont sortis extrêmement fort en première période avec plusieurs lancers dangereux. Il faut donner crédit au gardien adverse (Gravel) qui a été très solide », a reconnu l’entraîneur-chef Martin Bernard.

Malgré la domination des vikings, ce sont les têtes d’originaux qui ont ouvert la marque, en deuxième période, par l’entremise de Raphaël Lavoie. Les locaux n’ont pas mis trop de temps à répliquer avec deux buts rapides.

« C’est ce qui fait notre force cette saison. Les gars sont restés calmes et concentrés. L’expérience entre en ligne de compte et tout le monde est sur la même page », a ajouté le dirigeant avec satisfaction.

De retour à Baie-Comeau après plusieurs années, l’ex-entraîneur du Drakkar Éric Veilleux a dénoté moins d’éléments positifs malgré le revers serré de sa nouvelle formation.

« Défensivement, nous sommes derrière plusieurs équipes. Notre jeu sans la rondelle n’est vraiment pas à point. Nous avons des bons joueurs qui aiment garder la rondelle et il va falloir travailler là-dessus », a résumé Veilleux, qui a évidemment reconnu le brio de son gardien partant.

En vitesse

Samuel L’Italien et D’Artagnan Joly ont complété le pointage pour les vainqueurs. Xavier Parent a inscrit l’autre filet face au cerbère Kyle Jessiman (27 arrêts) également brillant dans la conquête…Le pilote Martin Bernard a profité du point de presse pour lever son chapeau à l’endroit de son défenseur Xavier Bouchard qui, malgré le décès de son grand-père en matinée, a décidé de revêtir l’uniforme et prendre part au match.

Poster un Commentaire

avatar