Quatre en huit pour les délégués de la Côte-Nord

Quatre en huit pour les délégués de la Côte-Nord

Le député Martin Ouellet accueille avec grande joie l’appui unanime accordé à quatre des huit propositions soumises par la délégation de la Côte-Nord. Archives Le Manic

Baie-Comeau – La dizaine de délégués de la Côte-Nord au Congrès national du Parti québécois, tenu en fin de semaine dernière à Montréal, a réussi un tour de force en allant chercher des appuis unanimes à quatre de ses huit propositions.

« Cinquante pour cent, c’est inattendu. On n’a pas vu ça depuis fort longtemps », s’est exclamé, heureux, le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, au lendemain de la clôture de l’événement.

Sur les 457 propositions soumises aux 1 500 délégués issus de toutes les régions du Québec, la Côte-Nord a passé le test du vote avec sa proposition touchant le désenclavement de son territoire par le parachèvement de la route 138 à l’est et la construction d’un pont sur le Saguenay à l’ouest.

L’ensemble des délégués a aussi approuvé la proposition nord-côtière au sujet de l’assurance-emploi, afin que des moyens soient mis en place pour contourner la période du trou noir, ou de l’absence de prestations, à laquelle sont confrontés les travailleurs saisonniers.

La protection des berges contre l’érosion est au cœur d’une troisième proposition adoptée à l’unanimité. Le député Ouellet explique que le sujet si cher au cœur de la région a été intégré à une proposition des délégués de la circonscription de Rimouski concernant l’économie bleue.

Finalement, la proposition concernant le navettage (fly in fly out), et l’importance d’en diminuer les impacts pour permettre à la main-d’œuvre régionale d’avoir accès aux emplois, a également été adoptée à l’unanimité.

« On a été capables de vendre les particularités de la région », se réjouit l’élu. Ces quatre propositions seront maintenant incluses dans le programme du Parti québécois. Il reste maintenant à faire en sorte qu’ils deviennent des enjeux nationaux afin de les retrouver dans le prochain programme électoral, selon lui.