Les Nord-Côtiers s’éclatent lors du premier match

Par 12:00 AM - 07 novembre 2012
Temps de lecture :

Les joueurs du Drakkar ont été dominants du début à la fin, vendredi lors de la première rencontre d’une série aller-retour, en l’emportant par la marque de 7 à 1, contre les Saguenéens de Chicoutimi.

Éric Poirier

L’équipe locale n’a laissé aucune chance aux visiteurs, en inscrivant pas moins de quatre buts sans riposte lors du premier vingt. Le premier a été l’œuvre de Thomas Gobeil, qui a profité d’un retour de lancer de Maxim Lamarche pour enfiler son premier but de la campagne. Ce dernier était le résultat d’un bel échec avant effectué par Gobeil et son partenaire Bokondji Imama. Quelques instants plus tard, le russe Valentin Zykov a profité d’un mauvais retour donné par le gardien Francis Desrosiers, pour inscrire son dixième but de la saison. Environ cinq minutes plus tard, le dominant Petr Straka a profité d’une supériorité numérique pour inscrire son douzième de la saison. Sur la séquence, Samuel Noreau et Thomas Gobeil ont été complices. Lors d’un autre avantage numérique, Valentin Zykov enfilait son deuxième but du match, sur des passes de Julien Lepage et Steve Lebel, qui a effectué tout un travail derrière le filet, sur la séquence. À ce moment, l’entraîneur-chef de l’équipe saguenéenne a pris la décision de changer son gardien Francis Desrosiers qui a cédé à quatre reprises sur les dix lancers dans sa direction.

La seule réplique des Sags est venue moins de deux minutes plus tard, alors que Lukas Sedlak a profité d’une belle passe soulevée de Guillaume Asselin, pour enfiler le seul but des siens dans la rencontre. Les Nord-Côtiers n’en avaient pas assez, puisque Alexandre Ranger a enfilé son troisième de la présente campagne. Sur le jeu, la défensive des visiteurs a semblé très désorganisée, pour une autre fois dans la rencontre. 

Les amateurs de jeux spectaculaires devaient être présents en deuxième période. Le premier but de Steve Lebel avec le Drakkar a été réalisé à la suite d’une feinte magistrale de Raphaël Bussières lors d'une entrée de zone. À la toute fin de la deuxième période, Petr Straka a effectué une belle montée qui lui a permis d’inscrire un deuxième but dans cette rencontre à sens unique.

Avec un déficit de 7 à 1, les Saguenéens ont offert une meilleure troisième période, mais le gardien Philippe Cadorette a bien fait en bloquant les dix lancers des visiteurs, pour lui permettre d’enregistrer une septième victoire cette saison devant une foule de 2461 spectateurs réunis dans les gradins pour cette rencontre qui rendait hommage aux anciens combattants.

Blessure au bas du corps pour Félix Girard?

Au début du premier tiers, le capitaine nord-côtier est tombé violemment dans la bande, à la suite d’un contact avec un défenseur des Saguenéens. Il est demeuré sur la glace pendant quelques instants et il n’est jamais revenu par la suite. Un peu plus tard dans la rencontre, lors d’une pause publicitaire, le joueur de 18 ans a tenté de patiner et la douleur semblait bien présente. Pour cette raison, le personnel médical n'a pas pris de chance et ils ont décidé de retirer Girard de l’alignement.

Comme il s’agissait d’un premier affrontement entre Gabriel Verpaelst et les Saguenéens de Chicoutimi, depuis l’incident Charles Hudon, le 17 octobre, à Baie-Comeau, on aurait pensé voir un joueur des visiteurs lancer un message au robuste défenseur du Drakkar et, finalement, rien n’est arrivé en ce sens. Seul le joueur des Sags a semblé ébranlé en troisième période lors d’une mise en échec, mais il est resté dans le match.

L’entraîneur-chef Éric Veilleux était bien content de ses protégés à la fin de ce duel. «Nous avons joué un très bon match», affirme le principal intéressé. Il avait également de bons mots pour ses unités spéciales. Le Drakkar a été parfait en désavantage numérique, tandis qu’ils ont fait mouche à deux reprises lors d’avantages numériques. «Je suis satisfait de notre travail lors des unités spéciales», mentionne-t-il à la fin de ce sixième gain en huit rencontres.

Photo : Petr Straka continue son excellent travail, lui qui a enfilé deux buts vendredi, en plus de faire plusieurs bons jeux, notamment lors d’un désavantage numérique en deuxième période. (Charles-Olivier Boulianne)

Partager cet article