Deux revers à domicile pour le Drakkar

Par 12:00 AM - 06 février 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Les hommes de l’entraîneur-chef Éric Veilleux étaient de retour à domicile la fin de semaine dernière, pour disputer deux rencontres contre deux formations des maritimes. En premier lieu, les puissants Mooseheads d’Halifax étaient en visite vendredi, alors que le Titan d’Acadie-Bathurst faisait de même, samedi.

Éric Poirier

Malgré une domination de 35 à 17 au chapitre des tirs au but, le Drakkar a eu beaucoup de difficulté à résoudre l'énigme Fucale et s’est finalement incliné au compte de 3 à 1 contre les Mooseheads d’Halifax. L’efficacité des unités spéciales des visiteurs, jumelés à une performance extraordinaire du gardien Zachary Fucale, sont la cause de ce deuxième revers d’affilée à la maison pour les Nord-Côtiers. «Je crois que nous avons bien joué. Nous avons eu un bon début de match, mais nous n’avons pas été en mesure de capitaliser sur nos chances marquer», indiquait l’entraîneur après cette rencontre, disputée devant une salle comble de 3042 spectateurs.

Le Drakkar a bien commencé la rencontre, mais il n’a jamais été en mesure de déjouer le gardien Fucale, malgré les deux avantages numériques donnés aux locaux tôt dans le match. C’est finalement Stephan MacAulay qui a ouvert la marque, en profitant d’un mauvais rebond de la rampe, devant une cage béante. Quelques minutes plus tard, lors d’une supériorité numérique à 4 contre 3, l’attaquant Martin Frk a inscrit son 21e de la saison, à l’aide d’un puissant lancer dans la partie supérieure du filet.

Les Mooseheads ont pris le contrôle du match en début de deuxième et, finalement, le jeune espoir Jonathan Drouin a profité d’un deux contre un avec Nathan MacKinnon en infériorité numérique pour tripler l’avance des siens. Par la suite, le Drakkar est revenu à ses bonnes habitudes, mais rien à faire devant le gardien visiteur. Finalement, en fin de rencontre, avec moins d’une minute à faire, Raphaël Bussières a fait mouche, alors que le Drakkar profitait d’un sixième attaquant. Malgré le revers, le gardien Philippe Cadorette n’a rien à se reprocher. «Il a joué de malchance sur le premier but, mais pour ce qui est des deux autres (Frk et Drouin), il s’agissait de deux tirs parfaits. Notre gardien a offert une belle performance», ajoute l’entraîneur-chef.

Un revers dur à avaler

Si le Drakkar méritait un meilleur sort vendredi, c’était tout le contraire samedi, lors de la visite du Titan d’Acadie-Bathurst. Dans l’ensemble, les locaux n’ont pas joué un vilain match, menant un certain temps 4 à 2, mais le manque d’implication de certains joueurs a permis aux visiteurs de revenir de l’arrière et de signer un gain de 5 à 4, en fusillade. «Nous avons manqué d’émotions. De plus, quelques punitions de mollesse n’ont rien fait pour aider et, finalement, elles auront été coûteuses», expliquait l’entraîneur-chef, visiblement déçu du dénouement de la rencontre.

Le vétéran Petr Straka, avec ses 31e et 32e, Maxim Lamarche, avec son 6e, et Raphaël Bussières, avec son 22e, ont été les marqueurs pour le Drakkar. À la suite du quatrième but du Drakkar, l’entraîneur du Titan à retirer son gardien Mason McDonald au profit de Jacob Brennan, ce qui a semblé fouetter ses troupes, puisque Adam Stevens et Christophe Lalancette ont été en mesure de déjouer Francis Desrosiers au troisième tiers, pour pousser la rencontre en surtemps. Le Drakkar a effectué quelques belles poussées en prolongation, mais en vain.

En fusillade, l’excellent Zack O’Brien a été le seul à toucher le fond du filet, pour permettre au Titan de partir avec les deux points de la victoire. «En deuxième la vie était belle sur le banc et je vais aller régler le tout dans quelques instants», dictait Éric Veilleux, questionné sur la performance des siens. Le Drakkar a lancé 53 fois sur le filet adverse et n’a concédé que 31 tirs. Il a terminé le match en inscrivant trois buts en sept occasions en supériorité numérique. Les visiteurs ont fait mouche deux fois en pareille circonstance. Un total de 2324 spectateurs était présent dans les gradins pour ce duel.

Photo : Dans le revers du Drakkar contre leTitan samedi, l’attaquant Petr Straka a été dominant en récoltant deux buts et deux passes, en plus de lancers à six reprises sur le filet adverse. (Archives Charles-Olivier Boulianne)

 

Partager cet article