Symposium de Baie-Comeau : un au revoir rempli d’émotions

Par 12:00 AM - 03 juillet 2013
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Encore une fois, le Symposium de peinture de Baie-Comeau a été applaudi, lors de la 27e soirée de clôture de son histoire, par le comité organisateur qui s’est réjoui des 7 951 visiteurs accueillis au pavillon du Lac et du nouveau record de 177 toiles vendues, ainsi que par les artistes eux-mêmes qui qualifient l’expérience d’incroyable.

Julie-Andrée Verville

L’émotion était à son comble dimanche soir, à l’occasion de la clôture du Symposium de peinture de Baie-Comeau. «On remercie les commanditaires. Grâce à eux, les artistes ont réussi à mettre des couleurs et de la chaleur tout au long de cette semaine maussade et froide. Les 14 nouveaux artistes ont pris un beau risque de se joindre à nous et ceux avec plus d’expérience ont été des mentors […] On a partagé des beaux moments, d’autres tristes et les toiles en parlent. Merci à la population qui a pris le temps de venir nous voir et d’en parler», a tenu à préciser le président du comité organisateur, Carl Beaulieu.

Pendant la semaine, sous le thème Baie-Comeau en couleurs, quelque 390 œuvres ont été produites par les 34 artistes sur place. L’an dernier, presque la même quantité avait été réalisée pour un total de 412 toiles. Toutefois, 154 d’entre elles avaient trouvé preneur, alors que cette année, ce sont 177 œuvres qui ont été achetées. «C’est un record pour le Symposium. On voit que les gens de Baie-Comeau viennent depuis longtemps et attendent même sa tenue pour se procurer une toile», a souligné M. Beaulieu. Le président faisait aussi remarquer que de plus en plus de candidatures sont déposées par les artistes. Le comité en reçoit ces dernières années plus d’une centaine par édition. Les citoyens demandent fréquemment à l’organisation si tel ou tel artiste sera là, ce qui démontre leur intérêt toujours marqué envers l’événement.

Des artistes comblés

Le son de cloche était le même du côté des artistes, qui ne savaient plus comment exprimer l’expérience vécue au cours du Symposium. «Je ne vais plus me laver les mains pendant quelques jours», lançait à la blague le président d’honneur de l’édition 2013, Yvon St-Aubin, ajoutant qu’il avait eu droit à une semaine incroyable. «On a été servi par des bénévoles fantastiques et on a connu des moments de plaisir et rencontré des gens de partout. C’est une expérience à répéter. Je souhaite que Baie-Comeau dure 100 ans», disait-il. Ce dernier s’est fait lancer une belle fleur, alors que l’artiste-sculpteur Jérôme Grenier lui a remis une boîte contenant un mot de la part de chacun des peintres sur place, en guise de souvenir.

Le représentant des artistes, Clarence Bourgoin, avait seulement des mots positifs à dire. «Nous sommes privilégiés d’avoir accès à ce symposium. Moi, je vous le dis, c’est vrai! Longue vie au Symposium de Baie-Comeau», a-t-il indiqué.

Peintres chouchous

Cette année, le prix Camille-St-Pierre 2013, couronnant le peintre chouchou du Symposium a été remis à Raymond Quenneville de Boischatel, reconnu pour ses paysages à l’huile qui transpirent la sérénité et l’équilibre, en plus de faire ressortir des ambiances et effets lumineux. En deuxième position se trouvait Zabel de Champlain, qui crée avec crayons et spatules des œuvres aux personnages ludiques, remplies de romance et d’émotions, suivie d’Elsa Boisjoly de Sainte-Sophie, dont le style a trait à sa vision personnelle de la nature, qu’elle transmet surtout avec l’acrylique.

Transfert de présidence

En finale de l’événement, Yvon St-Aubin a effectué le transfert du pinceau à Madeleine Caron, lui cédant la présidence d’honneur pour 2014. «Quelle honneur et quelle reconnaissance. Merci, parce que vous n’aurez pas le choix de m’inviter l’année prochaine. Ce sera ma cinquième année, et j’aurai de grands souliers à chausser. Ce sont tous des gens que j’admire, spécialement le dernier. Les sentiments sont là, mais je ne suis pas une grande démonstrative. Quelle famille on est», a-t-elle lancé.

Photo : Le président du comité organisateur, Carl Beaulieu (au centre), était des plus heureux du bilan de 7 951 visiteurs, 390 œuvres produites et 177 vendues. Il pose en compagnie du président d’honneur de l’édition 2013, Yvon St-Aubin, et de la prochaine présidente, Madeleine Caron. (Le Manic)

Partager cet article