Le Jardin des glaciers de retour en juin

Par 12:00 AM - 10 février 2014
Temps de lecture :

Le Jardin des glaciers rouvrira ses portes à la mi-juin avec une structure modifiée, a annoncé la Corporation Plein Air Manicouagan (CPAM), vendredi.

Karine Boivin Forcier

«Aujourd’hui [vendredi], c’est le jour 1 pour nous. Tout n’est pas prêt ici. On démarre les moteurs du vaisseau amiral du développement touristique», a lancé d’entrée de jeu Yves Montigny, président du nouveau conseil d’administration.

La CPAM a présenté un plan d’affaires triennal qui préserve la mission du Jardin des glaciers, mais prévoit des compressions et un modèle de gestion simplifié et réduit. La station d’exploration glaciaire et la vallée des coquillages seront de nouveau opérées par la CPAM, mais pas la Zone adrénaline. «On repart plus petit. À mesure que nous consoliderons les actifs, nous pourrons commencer à voir plus grand. Pour la Zone adrénaline, nous aimerions trouver un partenaire indépendant qui la prendrait en charge avec les actifs qui sont là actuellement», a indiqué François Corriveau, directeur général de la Ville de Baie-Comeau.

Une direction générale commune avec Croisières Baie-Comeau ainsi que l’implication de la Ville de Baie-Comeau pour plusieurs services qui étaient dédoublés complètent le tableau. «Cela évitera de générer des coûts d’opération qui nous étouffent», a souligné M. Montigny. À ce titre, le budget annuel, incluant les opérations de Croisières Baie-Comeau (187 780 $), sera d’environ 740 000 $ en 2014, comparativement à 1,2 million (M) de dollars pour le Jardin des glaciers seul lors de sa dernière année d’exploitation.

Implication de la Ville de Baie-Comeau

Les liens entre la Ville de Baie-Comeau et le Jardin des glaciers seront encore plus serrés qu’avant, puisque c’est la Municipalité qui, depuis le début 2014, a été mandatée par la CPAM pour préparer la relance. C’est également elle qui se chargera, notamment, des démarches d’embauche et de paie des employés, de la gestion des commandes et des négociations avec les créanciers. «Nous, on a une équipe prête à répondre aux besoins tout de suite, alors que le Jardin des glaciers, non. Ce sera comptabilisé, mais à même les heures déjà payées aux employés par la Ville», a expliqué François Corriveau.

Le directeur général estime que, comme la Ville de Baie-Comeau se chargeait déjà d’assurer le maintien des équipements de la CPAM, c’est environ 155 000 $ d’argent neuf qui sera investi cette année pour l’opération de l’attrait touristique. Mentionnons qu’un seul poste permanent (celui de la direction générale partagé avec Croisières Baie-Comeau) et neuf postes temporaires (20 lors de l’accueil des croisières) sont prévus, ce qui réduira les dépenses liées à la masse salariale. Une subvention de 365 000 $ par an offerte par Tourisme Québec sera appliquée directement à la couverture du prêt bancaire de deux millions de dollars qui reste encore à rembourser.

Porteur d’avenir

Les prévisions de la CPAM pour 2014 restent conservatrices, puisque l’organisme vise 5 000 visiteurs, soit un scénario plus restreint que l’achalandage observé lors de la pire année (11 000 personnes). Les prévisions budgétaires pour cette année prévoient 543 773 $ de revenus pour le Jardin des glaciers, dont 135 773 $ de recettes pour la zone spectacle et la vallée des coquillages. Les revenus totaux incluant Croisières Baie-Comeau sont estimés à 800 773 $.

Yves Montigny entend également s’assurer que la population de la Manicouagan et de la Côte-Nord s’attache à cet attrait touristique. Les coûts d’entrée devraient notamment être revus à la baisse et un prix spécifique aux enfants devrait être créé. «Seulement 16 % des visiteurs venaient de la Manicouagan. Nous voulons augmenter ça», a conclu le président du conseil d’administration de la CPAM.

 

Photo :  François Corriveau, directeur général de la Ville de Baie-Comeau, Marjolain Dufour, député de René-Lévesque, whip en chef du gouvernement et ministre responsable de la région Côte-Nord, Yves Montigny, président du conseil d’administration de la CPAM et Grétha Fougères, directrice générale de l’Association touristique régionale de Manicouagan, ont annoncé avec fierté la relance du Jardin des glaciers.

Partager cet article