Le Relais pour la vie amasse un montant record

Par 12:00 AM - 16 juin 2015
Temps de lecture :

Le Groupe Canalta cherche maintenant un acheteur pour son terrain zoné hébergement et restauration. Deux à trois chaines hôtelières ont été approchées.

Baie-Comeau ­– Le Relais pour la vie de Baie-Comeau a amassé un montant record de 232 110 $, au terme de sa marche à relais de 12 heures, tenue de 19 h samedi à 7 h dimanche au parc des Pionniers.

Charlotte Paquet

Le résultat devrait d’ailleurs grossir quelque peu dans les prochains jours puisqu’il restait toujours quelques sommes d’argent à comptabiliser lors de la cérémonie de fermeture de l’événement. La marque à battre de 232 000 $ avait été enregistrée en 2012. L’an dernier, une somme de 215 000 $ avait été recueillie.

La présidente du comité organisateur, Pauline Blouin,  et la présidence d’honneur de la neuvième édition, Stéphanie Tremblay, ont littéralement explosé de joie à l’annonce du résultat, tout comme l’ensemble des membres de leur comité, les bénévoles et tous les participants rassemblés sous un grand chapiteau. Les efforts des dernières heures sur le circuit de marche et les nombreuses activités-bénéfices organisées dans le milieu au cours des derniers mois n’auront pas été vains.

C’est donc dire que malgré une économie qui a déjà connu des jours meilleurs, la générosité des gens envers la cause du Relais pour la vie, la recherche pour lutter contre le cancer, ne s’est pas démentie. «On s’entends-tu que c’est la cause qui touche le cœur des gens. On travaille fort aussi», s’est exclamée Mme Blouin. «Le cancer, c’est direct au cœur», a renchéri la présidente d’honneur. Les deux femmes avaient les yeux rougis par la fatigue, mais aussi par les larmes de joie qu’elles venaient de verser.

Fait à noter, pendant qu’à Baie-Comeau l’événement atteignait un résultat record de 232 110 $, celui de Sept-Îles, tenu vendredi soir, s’est terminé avec un résultat de 203 437 $, et celui de Rimouski, une semaine plus tôt, avec une cagnotte de 200 000 $. Dans les deux cas, il s’agit d’une baisse de quelque 50 000 $.

Vu de l’intérieur

Après les heures de pluie ayant marqué l’édition 2014, le dernier Relais pour la vie s’est amorcé sous un soleil et une belle chaleur samedi soir. Oui, la nuit a été fraîche, mais elle s’est déroulée sous un ciel étoilé et a permis un lever du soleil tout simplement magnifique.

Pas moins de 650 marcheurs réunis dans 58 équipes, dont 13 nouvelles, ont participé à l’événement. Sylvain Ouellet, qui lutte contre le cancer avec courage et espoir depuis plus d’un an, a eu l’honneur d’ouvrir le tour des vainqueurs avec sa conjointe et son fils, le drapeau du Relais pour la vie à la main. L’émotion était palpable dans la foule qui n’en finissait pas d’applaudir tous ces survivants.

La jeune Paméla Tanguay, atteinte de paralysie cérébrale et qui est clouée à un fauteuil roulant depuis six ans, a relevé son défi de franchir une distance de 100 mètres, debout en prenant appui sur sa marchette spécialisée et en étant supportée de chaque côté par deux hommes. Elle était sur la ligne de départ lors du lancement du Relais pour la vie.

Photo: Le drapeau du Relais pour la vie en main, Sylvain Ouellet a ouvert le tour des vainqueurs en compagnie de sa conjointe et de son fils. Il poursuit cependant sa lutte contre le cancer.

Partager cet article