Cado et le Drakkar remportent la première manche

Par 12:00 AM - 22 août 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Inspiré par la présence devant le filet du vétéran gardien de but Philippe Cadorette, le Drakkar a signé sa première victoire en matchs présaison, hier soir, quand il a pris la mesure de l’Océanic de Rimouski par la marque de 3-2.

Sandro Célant

Impliqué pour la toute dernière fois devant ses anciens partisans, le cerbère de 20 ans a été fidèle à lui-même en fermant la porte aux Rimouskois, qui ont été incapables de le déjouer au grand plaisir des 1 503 amateurs présents.

Carodette a été d’office pendant 21 minutes et 53 secondes et a brillamment stoppé les 11 tirs en sa direction. Appelé en relève pour la dernière portion du match, le Russe Evgeny Kiselev (2 buts sur 19 lancers) a également bien fait.

De leur côté, les attaquants et défenseurs du Drakkar ont fait preuve d’opportunisme offensivement en touchant la cible trois fois sur seulement six tirs au but. Les locaux se sont même forgé une avance de 3-0 en début de deuxième période.

Marqueurs

Récente acquisition du club, le défenseur Matteo Pietroniro a salué sa rentrée à Baie-Comeau de belle façon quand il a ouvert la marque, en avantage numérique, avec moins de trois minutes d’écoulées à la rencontre.

Raphaël Santerre a ensuite fait dévier un tir de son coéquipier Nicolas Meloche pour doubler l’avance des siens. Au début du second tiers, ce fut au tour de Nicolas Leblond de rediriger le lancer frapper de la recrue Yan Aucoin.

Malgré le recul de trois buts, les visiteurs n’ont pas baissé les bras et ont continué de mettre beaucoup de pression en zone adverse. La stratégie a rapporté et leur a permis de revenir avec deux buts sans riposte avant la fin du deuxième engagement.

Troisième période

La troisième période a été un peu plus animée. Quelques altercations ont été signalées dont un combat donnant l’avantage à Nicolas Meloche du Drakkar face à Dominique Beauchemin.

Les matelots ont trimé dur jusqu’à la toute fin pour protéger leur avance. Leur gardien Kiselev a su fermer la porte aux bons moments et les deux équipes se retrouveront, samedi après-midi, sur la glace du centre Henry-Leonard.

 

Photo : Denis Thibault

BV : Le vétéran Philippe Cadorette a salué son public une dernière fois en blanchissant l’Océanic à 11 reprises durant les 21 minutes et 53 secondes durant lesquelles il a été utilisé.

Partager cet article