Julie Tremblay se lance dans le roman jeunesse

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 25 mars 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau — Consacrer tout son temps à sa passion, beaucoup en rêvent, peu osent franchir le pas. Pour Julie Tremblay, lectrice compulsive, il a suffi d’une période de chômage pour que tout s’enchaîne. Elle s’apprête à lancer « Le côté sombre de l’île », son tout premier roman.

Le roman de Julie Tremblay s’adresse aux jeunes. Il met en scène une adolescente, Marie-Soleil, qui, poussée par des visions et des rêves inquiétants, va enquêter sur une malédiction qui frappe son village tous les treize ans. Tous les ingrédients sont réunis pour susciter l’intérêt des lecteurs : un amour naissant, de l’amitié, des personnages attachants, du surnaturel et un bon suspense. Julie Tremblay est une amatrice de romans policiers et cela se ressent!

Si Mme Tremblay a choisi l’univers de la littérature jeunesse, c’est parce qu’elle trouve que les jeunes ne lisent plus assez. « Je suis nostalgique du temps où il n’y avait pas Internet […] c’est trop, on est envahi », affirme-t-elle.

Pour celle qui lit au moins un roman aux deux semaines, la lecture est pleine de vertus. « Lire c’est bon pour l’orthographe et pour l’imaginaire », martèle l’auteure.

Inspiration

« Ma première inspiration, c’est mes enfants », raconte Julie Tremblay. Une de ses deux filles se retrouve d’ailleurs beaucoup dans le personnage de Marie-Soleil. Sa deuxième inspiration, c’est le fleuve! Julie Tremblay est une fille de Baie-Comeau et elle avoue passer beaucoup de temps dans la nature. « Je vais marcher à chaque fois que je peux et je fais mon livre en même temps. J’ai plein d’idées qui me viennent », confie-t-elle.

Ce livre, elle a mis presque trois ans à l’écrire. « J’écrivais, puis je le laissais de côté pendant quelque temps, puis j’y retournais », raconte Julie Tremblay. Le syndrome de la page blanche, elle n’a pas vraiment connu ça. Cela semble l’étonner autant que nous, mais, Julie Tremblay l’assure, tout s’est fait très spontanément. « Je me suis levée un matin, puis je me suis mise à écrire, ça s’est vraiment passé comme ça », affirme-t-elle.

Sur un nuage

Une fois le livre terminé, tout est allé très vite. Julie Tremblay a envoyé un manuscrit à une quinzaine de maisons d’édition et le chef de la section jeunesse de son éditeur actuel, Les Éditions Vent d’Ouest, a mis moins de deux semaines pour lui signaler son intérêt. Après avoir débuté les démarches avec cette petite maison d’édition de Gatineau, Julie Tremblay a prévenu les autres entreprises à qui elle avait envoyé son roman, elle a ainsi eu le plaisir d’apprendre qu’un autre éditeur l’avait sélectionnée. Finalement, son livre a été publié à 600 exemplaires le 24 février 2016. « À toutes les fois, je partais sur un nuage », raconte Mme Tremblay avec un bonheur visible.

Julie Tremblay s’est lancée dans l’écriture parceque’elle aime lire, mais aussi parceque’elle aime le changement. « J’ai toujours dit à mon mari qu’il aurait fallu que je vive plein de vies parallèles », lance-t-elle. Cette technicienne en génie civil pour le Groupe-conseil TDA a commencé à écrire son roman lors d’un hiver de chômage. « Mon travail est très valorisant, mais là, ça a un autre impact. Je vais aller à Montréal et je vais peut-être voir mon livre en librairie », s’enthousiasme l’auteure.

L’avenir

Julie Tremblay s’apprête à lancer officiellement son roman le 13 avril à 17 h, à la Bibliothèque Alice-Lane de Baie-Comeau. Elle veut aussi effectuer des tournées dans les écoles pour présenter le fruit de son travail et transmettre sa passion pour la lecture. Elle sera également au Salon du livre de la Côte-Nord à Sept-Île et au Mini-salon du livre de Pointe-Lebel.

Pour l’instant, Mme Tremblay ne prévoit pas de vivre de sa passion. Tout ce qu’elle espère, c’est se faire connaître et vendre assez d’exemplaires pour que son éditeur veuille bien continuer à collaborer avec elle. Il faut dire que Julie Tremblay a déjà un autre livre en préparation. En attendant, son premier roman est disponible à la Librairie A à Z à Baie-Comeau, ainsi qu’à la Librairie Côte-Nord de Sept-Îles. Il est également disponible en version numérique.

Baie-Comeau — Consacrer tout son temps à sa passion, beaucoup en rêvent, peu osent franchir le pas. Pour Julie Tremblay, lectrice compulsive, il a suffi d’une période de chômage pour que tout s’enchaîne. Elle s’apprête à lancer « Le côté sombre de l’île », son tout premier roman.

Partager cet article