Mason Graphite revient rencontrer la population

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 16 juin 2016
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Un an presque jour pour jour après la tenue d’une première séance d’échanges avec la population sur son projet du Lac Guéret, Mason Graphite sera de retour à Baie-Comeau et à Pessamit, respectivement les 21 et 22 juin, afin d’aborder plus particulièrement le contenu de son étude d’impact sur l’environnement.

Le projet prévoit l’exploitation d’une mine de graphite à près de 300 km au nord de Baie-Comeau et la construction d’une usine de concentration dans le parc Jean-Noël-Tessier sur le territoire municipal. Le projet de 166 M$ suit son cours normal. La mise en chantier devrait avoir lieu au début de 2017 et les travaux s’étendront sur un an.

Mason Graphite est toujours dans l’attente du feu vert du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour le lancement de ses travaux.

L’entreprise a déposé son étude d’impact l’automne dernier. Les pourparlers se poursuivent afin d’apporter les informations additionnelles exigées. Québec devrait rendre l’étude publique au cours de l’automne 2016.

« Il est très important pour Mason Graphite de réunir, dès la phase de planification en cours, toutes les conditions favorables à une implantation harmonieuse du projet, en respect des milieux naturels et humains. C’est pourquoi le dialogue en continu avec la population nous tient autant à cœur », souligne le président et chef de la direction de l’entreprise, Benoît Gascon.

Le projet du Lac Guéret doit créer 100 emplois dans la Manicouagan, soit une soixantaine à l’usine, 10 sur le site minier et 30 pour le transport du minerai.

Partager cet article